La wilaya de Tizi Ouzou a bénéficié d’un quota de 3 000 logements public locatifs (LPL) et 2 000 nouvelles aides à l’habitat rural ont été attribuées pour la région, ce qui représente une enveloppe budgétaire globale estimée de
1,4 milliard de DA. Ajouter à cela, un budget d’un milliard de dinars a été alloué pour les travaux de viabilisation et d’assainissement (VRD) qui constituent le point noir des projets de logements en cours de réalisation ou ceux qui sont déjà achevés.

C’est la décision prise par le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, lors de sa visite de travail de deux jours effectuée dans la wilaya de Tizi-Ouzou. « Cette visite dans la capitale du Djurdjura, cette wilaya révolutionnaire, donnera un nouveau coup de fouet pour la concrétisation de certaines formules de logements, notamment logement public locatif (LPL), LPA, LPP et les quotas restants de celle location-vente (AADL) et qui entre dans le cadre de la feuille de route du gouvernement pour l’année 2019». M. Temmar a affirmé que l’objet de cette visite est de débloquer les projets non lancés pour plusieurs raisons, que ce soit technique ou foncier.
Ainsi, il a exprimé l’engagement du gouvernement pour procéder à la réalisation de travaux de viabilisation et d’assainissement (VRD) de certaines formules de logements, notamment l’AADL, les logements sociaux et le LPA afin de permettre aux bénéficiaires d’avoir un toit qui répond aux standards internationaux sur le plan urbanistique. L’hôte de la capitale du Djurdjura a mis l’accent d’encourager la promotion immobilière au niveau local, sachant que la wilaya est placée en quatrième position en termes de promotion immobilière à l’échelle nationale. « L’Etat est prêt à aider les promoteurs pour acquérir le foncier pour implanter leurs projets ». S’agissant de la formule location-vente (AADL), cette formule qui fait des mécontents parmi les souscripteurs, notamment ceux de 2001 qui n’ont pas encore reçu leurs clés, Abdelwahid Temmar a promis d’inscrire tous les besoins restants en matière location-vente (AADL) et ce, en concertation avec les autorités locales et les élus.
A souligner qu’au deuxième jour de sa visite de travail et d’inspection, le ministre qui était accompagné du wali, Abdelhakim Chater, et du P/APW Youcef Aouchiche s’est rendu au niveau du nouveau pôle urbain d’Aït Ikhlef dans la localité de Bouzeguène où il a procédé au dépôt de la première pierre pour la réalisation de 3 500 logements tous segments confondus (2 300 logements AADL,
1 000 LPL et 200/500 LPA confiés à un promoteur national et une entreprise chinoise. « Il faut relancer ces projets soutenus par le président de la République ». A cette occasion, il a instruit les entreprises réalisatrices de veiller sur les délais de livraison prévus dans 20 mois. D’après lui, ce projet donnera un nouveau coup de fouet à Bouzeguène. Par la suite, il s’est rendu au niveau de la commune d’Iferhounène où il a déposé la première pierre du projet des 200 logements LPL implanté au lieudit Boughrou.
Sur place, il a orienté le bureau d’étude chargé de suivi de ce projet de donner plus de prérogatives aux études géotechniques pour la stabilité du site, sachant que le relief d’implantation est montagneux. Tout en rassurant que son département ministériel mettra le paquet pour concrétiser ces études géotechniques. Tout en invitant l’exécutif local à leur tête le
P/APC et les représentants du bureau d’étude de se regrouper aujourd’hui dimanche à l’issue d’une réunion de travail consacrée au lancement de ces études géotechniques de ce site et avoir un objectif zéro risques une fois que les travaux de réalisation sont lancés.
Par ailleurs, le ministre a fait bénéficier cette localité d’un quota supplémentaire de 100 logements LPP destinés pour sa diaspora. Après avoir inspecté le projet de réalisation de 20 logements LPL dans la localité d’Iferhounene qui a connu un énorme retard de livraison puisqu’il date d’une vingtaine d’années, le ministre de l’Habitat a donné un ultimatum de livraison pour le 20 mars prochain.
Ensuite, la délégation s’est rendue au niveau du village le plus propre du concours Aïssat-Rabah, Azemmour Oumeriem. La dernière destination, c’est la commune de Drâa-El-Mizan où il a déposé la première pierre du projet de réalisation de
1 500 logements AADL. n