L’application, en mai prochain, de la condition de disposer d’un brevet professionnel des conducteurs de transport public de voyageurs et de marchandises pour exercer ces métiers, est « gelée pour toute l’année 2019 », a-t-on appris vendredi du directeur de wilaya de Tizi Ouzou, des transports, Samir Aït Youcef. Cette mesure, ainsi que deux autres portant révision à la baisse du prix de la formation pour l’obtention de ce brevet et la révision des modalités régissant cette formation, ont été également décidées par la tutelle, a informé ce même responsable à l’issue d’un réunion mardi dernier au ministère des Transports, pour étudier les réserves émises par des organisations syndicales nationales de transporteurs concernant les délais de mise en application du Brevet et le coût de la formation, a-t-il expliqué. M. Aït Youcef a indiqué qu’une autre réunion est programmée la semaine prochaine au niveau du ministère des Transports pour la poursuite des discussions avec les syndicats qui ont formulé des propositions concernant le Brevet professionnel et la formation. Le collectif des transporteurs de la wilaya de Tizi-Ouzou, qui a organisé une grève générale le 10 de ce mois pour demander l’annulation du brevet professionnel, a lancé un autre appel à une grève de deux jours dimanche et lundi prochain. Une grève qu’il maintient, estimant que les trois mesures annoncées par la direction locale des transports « ne prennent pas en charge » leur revendication principale qui est « l’annulation du brevet professionnel », a-t-on appris d’un membre de ce collectif. n