Les habitants du village de Oued Falli, situé à la sortie sud-ouest du chef-lieu de la wilaya ont observé, avant-hier dimanche, un sit-in devant le tribunal près la cour de Tizi Ouzou. Une action à travers laquelle ils exigent le jugement des auteurs assassins du jeune Zemoul Halim, âgé de 28 ans.

Cette action de protestation a été décidée par le comité du village d’où est originaire la victime en guise de soutien avec la famille de la victime, qui est restée sans nouvelles depuis l’assassinat de son enfant, survenu le 26 novembre dernier. Les villageois se sont donné rendez-vous à 9h devant la placette du Musée du centre-ville pour ensuite marcher en direction du tribunal près de la cour de Tizi Ouzou où ils ont observé un sit-in pour exiger le jugement des assassin de Halim. Les protestataires portaient une banderole sur laquelle on pouvait lire « Pour le jugement des assassins – non à l’impunité, pour que la justice soit faite ». Selon le témoignage recueilli sur place, ce jour-là, la victime a été interceptée par deux individus qui étaient à bord d’un véhicule, sur la route menant vers le domicile familial, il a été mortellement poignardé par ces individus avant de prendre la fuite vers une destination inconnue, il a succombé à ses blessures sur place. L’auteur principal de ce crime a été identifié et signalé à la police. Dix jours après son assassinat, la famille est toujours sans nouvelle des suites de cette affaire. Une délégation composée du père, du frère, du cousin de la victime et d’un représentant du village, a été reçue par le procureur général. Des assurances ont été données par le magistrat à ces derniers sur la volonté des autorités sécuritaires et judiciaires pour trouver une issue à cette affaire. La justice tranchera dans cette affaire une fois que les auteurs assassins seront arrêtés, selon le magistrat qui informera ses hôtes que les investigations sont en cours pour arrêter les auteurs de ce crime ; un avis de recherche a été même lancé contre l’auteur présumé de cet assassinat et son acolyte, qui sont tous les deux en état de fuite.