Le Prix du wali de la ville la plus propre a été institué par le wali de Tizi-Ouzou : l’annonce a été faite par ce dernier, avant-hier, à l’occasion de l’organisation de la cérémonie de remise d’attestation aux communes d’Azazga, Yakouren, Ifigha, Tizi Rached et Tizi Ghenif qui ont participé à la première édition du Prix national du président de la République de la « Ville verte ».

L’objectif de ce concours est de créer un esprit de compétition entre les communes et de participer à l’amélioration du cadre de vie du citoyen. Une commission composée de plusieurs secteurs sera installée dans les prochains jours. Elle sera chargée de préparer les modalités pratiques et de participation à cette compétition et la désignation de la commune qui sera lauréate du prix qui sera décerné le 5 juin de chaque année, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’environnement. Le wali a indiqué que « la wilaya de Tizi Ouzou doit s’intégrer dans la stratégie nationale de développement écologique et nos communes doivent accorder davantage d’importance au secteur de l’environnement en réservant une partie de leur programme sur PCD à l’inscription d’opérations visant l’amélioration du cadre de vie du citoyen ». Le vice-président/APW indiquera, de son côté, qu’un prix primant l’école la plus propre sera lancée par l’Assemblée populaire de wilaya. L’objectif est de créer l’émulation et d’éveiller chez les écoliers une conscience aux questions liées à la protection et au respect de l’environnement.