La Direction régionale du Centre national de l’enseignement professionnel à distance (CNEPD) de Tizi Ouzou a formé plus de 700 stagiaires en 2016.

Ajoutez à cela 883 chauffeurs de taxi, 441 moniteurs d’auto-école, 15 photographes professionnels et 11 assistantes maternelles. «Ces formations permettront de créer des postes d’emploi directs», a annoncé le chef de service Information et Communication au niveau du CNEPD, Rachid Hadjout.

Dans le cadre de la formation conventionnelle, une formation qualifiante a été dispensée au profit des pensionnaires de la Maison d’arrêt, où 18 détenues ont suivi un stage en maquillage, manucure et photographie professionnelle. « Cette initiative est la première du genre au niveau de notre région suite à la signature d’une convention-accord avec notre centre» précise M. Hadjout Ainsi, enchaîne-t-il, 37 agents des œuvres universitaires de l’université de Hasnaoua ont été formés dans la spécialité sécurité interne. «Trente formations diplômantes qui permettront aux stagiaires de décrocher des diplômes d’Etat », indique-t-il. Par ailleurs, M. Hadjout a expliqué que l’enseignement par correspondance était dispensé sur support papier où la relation entre l’enseignant et l’apprenant était épistolaire. Par la suite, il passe grâce à l’Internet à l’apprentissage numérique ou ce qu’on appelle e-learning.
«Aujourd’hui, les stagiaires peuvent recevoir leurs cours par e-mail sans qu’ils se déplacent au niveau de notre centre ». Il a indiqué que l’enseignement à distance prend son élan et connaît un engouement depuis sa création en 1984. Le même interlocuteur a souligné que les missions du CNEPD est de prodiguer des programmes pédagogiques qui correspondent aux formations dispensées et accessibles à distance, d’organiser périodiquement des rencontres pédagogiques avec l’enseignant de la formation choisie par les apprenants. « Nous évaluons leur travail par un contrôle régulier de leurs connaissances. Nous accompagnons nos stagiaires dès leur inscriptions jusqu’à la période de leur placement pour effectuer un stage pratique au niveau d’une entreprise ». Le chef de service d’information et communication a souligné qu’aujourd’hui, le CNEPD a pris son élan et prépare un avenir professionnel certain où s’intègrent les nouvelles formes et voies d’accès au savoir-faire véhiculé par le numérique. « Nous sommes passés de l’enseignement par correspondance pour arriver tout récemment à l’application interne et logicielle qu’on appelle ERP School. Cela nous permet de numériser toutes les pièces dont a besoin le stagiaire (carte stagiaire, certificat du stade…) ». « Cette numérisation a pour objectif d’offrir une flexibilité multiforme, que ce soit celle temporelle, du rythme d’apprentissage et des critères d’admission au niveau de notre centre », a-t-il conclu.