Quelque 357 contrats d’intégration de bénéficiaires du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP) et du Programme d’insertion sociale des jeunes diplômés (PID), dans la wilaya de Tizi Ouzou, sur 5 066 concernés, ont été déjà signés, a-t-on appris lundi du directeur local de l’emploi, Mustapha Aouici.

En application du décret exécutif n°19-336 du 8/12/2019, portant intégration des bénéficiaires des dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle et à l’insertion sociale des diplômés dans les institutions et administrations publiques, la direction de l’emploi annonce avoir donné son approbation pour l’intégration de 357 bénéficiaires de contrats dans le cadre du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP) et du programme d’insertion sociale des jeunes diplômés (PID), dans la wilaya de Tizi Ouzou. Les bénéficiaires de cette disposition d’intégration dont les contrats ont été déjà signés (situation arrêtée au 15 de ce mois de février) font partie des
1 091 bénéficiaires ayant plus de
8 ans d’exercice dans le cadre du DAIP en poste au 31 décembre 2019. L’opération qui a débuté en 2019 suite au recensement de postes vacants par la Commission de wilaya pour l’ensemble des secteurs ayant des bénéficiaires DAIP concernés par l’intégration s’achèvera en 2021. Des dispositions administratives ont été prises au profit des 1 091 bancaires, en vue de régulariser leur situation auprès de leurs secteurs employeurs, du contrôleur financier et de la sécurité sociale. Il convient de signaler que dans le souci d’éviter à ces nouveaux intégrés de se retrouver sans rémunération, en attendant l’ouverture de postes budgétaires et leur permanisation, ils continueront à percevoir les rémunérations qui leur étaient dues dans le cadre de leur statut d’origine, selon les responsables du secteur de l’emploi, qui précisent qu’une fois intégré, le différentiel de salaire sera complété par les secteurs employeurs à compter du 1 novembre 2019 jusqu’à la date de son intégration où il percevra un salaire de fonctionnaire. Par ailleurs, la direction de l’emploi a fait état, hier, en marge de la cérémonie de remise de contrats d’intégration à leurs heureux bénéficiaires, de l’élaboration en cours d’une une cartographie des besoins des communes de la wilaya de Tizi-Ouzou en matière d’investissements et de développement. Plusieurs objectif sont visés par cette opération double. Il s’agit, d’une part, faire la sommation des besoins spécifiques de chaque commune en matière d’investissement et de développement et, d’autre part, orienter les promoteurs dans le cadre des dispositifs d’aide à la création de micro-entreprises, (Ansej, Angem, Cnac), en fonction des besoins spécifiques de chaque commune. En outre, la démarche permettra de créer un équilibre en matière de diversification de l’investissement qui constitue un levier important dans le développement local. L’identification des besoins en la matière permettra à ces promoteurs, qui sont des acteurs essentiels dans cette stratégie de mieux cerner les opportunités et de cibler leurs créneaux d’investissement. Des mesures d’accompagnement sont accordées à ces promoteurs dans le cadre de l’obligation d’octroi de 20% de la commande publique pour assurer à ces PME un plan de charge. Un total de 155 marchés d’une valeur de 15,8 milliards DA a été ainsi dégagé par les pouvoirs publics. En outre, ces promoteurs viennent, également de bénéficier de la distribution de 153 locaux commerciaux sur les 293 dont a bénéficié la wilaya dernièrement. « Le quota restant sera distribué prochainement après étude des dossiers par la commission de wilaya », a fait savoir Boukellal Ouisa, directrice locale de l’Office de la promotion et de gestion immobilière (OPGI). n