Un Plan d’aménagement des sols (POS) et plusieurs projets sont prévus au village Attouche afin d’améliorer le cadre de vie des habitants de ce village de la commune de Makouda, à 19 km au nord de Tizi-Ouzou, a annoncé le wali, Abdelhakim Chater.

Le chef de l’Exécutif local qui a effectué une visite de travail à Makouda pour inspecter l’état de certaines structures et projets et rencontré la population dont celle d’Attouche, constitué de 15 hameaux et qui est le plus grand village de cette commune avec 15 000 habitants, a instruit le directeur local de l’urbanisme de lancer une étude du POS de toute la localité afin de tracer des perspectives pour son développement. Cette décision été prise lors d’une rencontre avec les représentants du village Attouche qui ont exposé au wali la situation de leur village et ont demandé le réaménagement d’une école primaire «fermée depuis 10 ans», pour en faire un pole administratif. M. Chater a souligné que cette demande des comités de villages sera étudiée avec la daïra, la commune et les représentants des citoyens pour envisager le développement futur de Attouche ainsi que les équipements publics d’accompagnement à projeter. Ayant écouté les doléances des villageois dans plusieurs secteurs, le wali a donné des instructions aux directeurs concernés pour les prendre en charge. Dans le secteur de la jeunesse et des sports, la maison de jeunes sera équipée. Quant à son aménagement, le président de l’Assemblée populaire de wilaya, Youcef Aouchiche, a annoncé qu’une enveloppe de 3 millions de DA sera dégagée sur le budget de wilaya pour la réalisation des travaux de réfection. Pour la salle de soins Sliha (Attouche) qui a été ouverte en 2018 et dotée d’une infirmière qui assure les soins de base, la direction de la santé a annoncé que des consultations seront assurées à raison d’une à deux consultations par semaine. Pour ce qui est du chemin communal qui relie Attouche à Afir (Boumerdes) sur 8 Km et qui est réalisé à moitié, le wali a constaté que les travaux ont été «mal faits» sur les 4 km confiés à une entreprise qui avait accusé un retard pour sa réalisation. Il à donné instruction pour la mise en demeure de cette entreprise et engager éventuellement une procédure de résiliation. S’agissant du raccordement du village Hadouda (350 foyers) à la fibre optique, le représentant d’Algérie Télécom a indiqué que l’équipement réalisé a Attouche doté de 480 accès peut faire face à toutes les demandes. «La livraison des équipements est prévu pour la fin de l’année et la mise en service, interviendra au courant du 1er trimestre 2019», a-t-il dit. L’amélioration de l’alimentation en eau potable de la localité de Makouda et particulièrement du village Attouche qui est alimenté par un réseau vieux de 30 ans sur lequel de nombreuses fuites sont signalées, sera assurée par la réalisation d’une station de dessalement d’eau de mer à Iflissen, a indiqué le directeur local des ressources en eau qui a souligné qu’un montant de 50 millions de DA a été déjà mobilisé, comme première tranche pour corriger ces fuites d’eau. Le wali a donné instruction pour la mise en place d’un plan d’alimentation à l’aide de citernes afin de combler le déficit dans les villages souffrant d’un manque de cette ressource, déplorant l’opposition qui bloque le projet du barrage hydraulique de Stita destiné apprendre en charge le déficit en eau potable dans la localité. Il a invité toute la population à contribuer pour lever cette opposition. Pour le raccordement de Attouche au réseau de gaz naturel, le directeur local de la société de distribution d‘électricité et de gaz du centre, Mohamed Djouadi, a indiqué qu’une enveloppe de 260 millions de DA a été dégagée pour le raccordement des 2 880 foyers d’Attouche. Il a informé que 150 foyers vont bénéficier de la mise en service du gaz incessamment. S’agissant d’autres préoccupations des habitants de Attouche, le wali a indiqué que le stade devra être gazonné, alors que la réception du centre sportifs de proximité est prévu pour mars prochain, une nouvelle reçue avec des applaudissements par les villageois. Enfin, des mesures seront engagées pour protéger la source d’eau Lamghassel menacée par des rejets d’eau usées. Quant au bureau de poste, des instructions ont été données pour sa réouverture. n