Une opération de volontariat a été lancée, avant-hier, au niveau du barrage de Taksebt en présence du wali, Mohamed Bouderbali, et des représentants de son exécutif local. Pour cela, 500 personnes ont été mobilisées par les différentes Directions de la wilaya et 70 engins mis en place pour la réussite de cette opération visant la protection de l’environnement.

Une opération initiée par la wilaya de Tizi Ouzou en collaboration avec les différentes Directions de l’exécutif local (DTP, DSA, ONA, APC, DJS, DUC, les Forêts…), au niveau de différents axes de la wilaya. La première destination du wali était le barrage de Taksebt qui a connu une large opération de nettoyage. Après avoir inspecté les artères jouxtant ce barrage, le premier magistrat de la wilaya a plaidé pour la création d’aires de repos pour les familles au niveau des espaces jouxtant ce barrage et de les exploiter pour la création d’une certaine richesse pour l’économie locale. Une initiative qui permettra l’exploitation de cet espace qui entre dans le cadre du développement touristique. D’après lui, ce site hydrique incite les autorités locales à l’exploiter pour créer une richesse pour l’économie et mettre fin à la délinquance qui prend des proportions très inquiétantes au niveau de ce barrage. Ce site, qui offre un cadre naturel attractif, est devenu, il faut l’avouer, au fil des années, un lieu insalubre au vu du nombre incommensurable de canettes et de bouteilles vides de boissons alcoolisées qui s’accumulent sur les artères de ce barrage. Une situation d’insalubrité qui préoccupe non seulement les autorités locales, mais aussi la population qui emprunte la RN 30A. Pour remédier à cette situation, le premier magistrat de la wilaya a instruit l’exécutif local présent sur place, en l’occurrence le chef de daïra de Tizi Ouzou et le directeur par intérim des travaux publics, Rafik Saddouk, de procéder à l’établissement des appels d’offres de concessions pour l’exploitation touristique de ce barrage. Pour rappel, l’aménagement touristique au niveau de ce barrage était l’une des directives du ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, lors de sa visite de travail et d’inspection les 8 et le 9 avril dans la wilaya de Tizi Ouzou. «Il faut aller vers l’aménagement touristique au niveau du barrage qui est très accessible puisqu’il est traversé par une route nationale dans un cadre naturel féérique », a-t-il insisté. A cet effet, le ministre a informé qu’une circulaire sera transmise aux walis des différentes wilayas du pays pour baliser la démarche portant l’aménagement touristique des barrages implantés à travers le pays. « J’aimerai bien que la démarche du barrage de Taksebt se fasse plus vite avec des cahiers des charges très sévères sur le plan du respect de l’environnement, stipulant la mise en place de ces aménagements, qui seront très légers ». Avant d’ajouter : «Il faut savoir que tout sera réalisé en bois et non pas en béton pour que ce site hydrique puisse garder son aspect naturel et toutes les activités nautiques ne seront pas dotées de moteurs», a-t-il mis en garde.
Par ailleurs, il est à préciser que cette opération de volontariat a touché plusieurs artères de la ville des Genêts. On cite la Cité des 450/Logements sur la route de Bouhinoun (en face de la gare routière) dans la Nouvelle-ville. Le giratoire Genêts dans le boulevard Amyoud, clinique Slimana-Amyoud, le boulevard Saïd-Amirouche et une opération de jet d’eau à partir de la place de l’Olivier dans le centre-ville des Genêts jusqu’à l’ex-station de taxi d’Azazga.
En outre, et dans le cadre des festivités relatives à la commémoration du 38e anniversaire du Printemps amazigh, le wali et la délégation qui l’accompagnait se sont rendus au niveau de la salle omnisports du stade 1er-Novembre de Tizi Ouzou où ils ont visité les stands des expositions relatives à la commémoration du 38e anniversaire du Printemps amazigh qui représentent les activités ancestrales de la wilaya (bijoutiers, robe kabyle, tapisserie, vannerie…). Par la suite, le wali a présidé la cérémonie de remise de prix aux lauréats du Championnat national de taekwondo « kyorugi ». A la fin du programme, Mohamed Bouderbali a donné le coup d’envoi des la caravane de santé initiée par le Centre hospitalo-universitaire Nedir-Mohamed avec l’EPH de Tamanrasset, et ce, dans le cadre d’une opération de jumelage entre les deux établissements hospitaliers.