Le wali de Tizi Ouzou Abdelhakim Chater a présidé, en fin de semaine dernière, une cérémonie de remise de 22 arrêtés d’autorisation de concessions de terrain au profit des investisseurs et des arrêtés portant permis de construire des projets d’investissements d’une valeur de 700 milliards de centimes.

Une opération qui a pour objectif de relancer l’investissement au niveau local et réduire le fléau du chômage qui ronge la société avec la création de 1 330 postes de travail. A souligner que la superficie globale réservée pour ces projets d’investissements est de 22 hectares. A cette occasion, le premier magistrat de la wilaya a rassuré que toutes les facilitations sont mises en place par l’administration au profit des investisseurs désirant créer des richesses au niveau de leur wilaya et contribuer au développement de l’économie locale. « Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’investissement en Kabylie en vue d’inculquer la culture d’entrepreneuriat chez la population juvénile et de relever le défi du développement de l’investissement dans cette région». Avant d’ajouter : «Cette opération entre dans le cadre du programme du président de la République visant à développer le secteur économique à travers la promotion de l’investissement productif qui constitue le moyen adéquat pour booster l’économie locale en particulier et nationale en général. Le wali a appelé les investisseurs à relever le défi pour que leurs produits soient compétitifs sur le marché international pour contribuer à la diversification de l’économie nationale hors hydrocarbures.
Installation d’une commission dédiée aux investisseurs
Dans le même sillage, le wali Abdelhakim Chater a annoncé l’installation d’une commission chargée du suivi des contraintes auxquelles font face les investisseurs au niveau de la wilaya, notamment celles liées au foncier, à la bureaucratie administrative. Une initiative qui a été félicitée par les investisseurs qui pourront exposer les problèmes rencontrés à cette commission installée au niveau du cabinet du wali. Une démarche, première du genre, qui a été félicitée par les investisseurs de la wilaya. « Il faut savoir que cette commission joue le rôle d’intermédiaire entre l’investisseur et le cabinet du wali qui veillera sur la résolution de tous les problèmes ». En outre, le wali a rassuré que le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales est à pied d’œuvre pour faciliter les procédures de la régularisation administratives des investisseurs et leur permettre de créer leurs projets au niveau des zones industrielles. Pour rappel, des dizaines de lots de terrain non exploités par les « lobbies » investisseurs depuis les années 1990 ont été récupérés ces derniers mois et seront par la suite distribués aux « vrais » investisseurs de la wilaya. n