Une cartographie des entreprises activant au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou est en cours d’élaboration, a annoncé samedi le wali, Djilali Doumi lors d’une journée d’information et de vulgarisation sur la loi N 22-18 du 24 juillet 2022, relative à l’investissement. Cette cartographie des PME, dont la réalisation est confiée à un bureau d’étude public, permettra de faire l’inventaire du tissu industriel de la wilaya pour définir avec plus de précision les opportunités d’investissement par localité, en vue d’orienter les futurs investissements et leur garantir plus de chance de réussite, a souligné le wali. De son côté, le Directeur de l’industrie et des mines (DIM), Madjid Banoun, qui a expliqué la nouvelle loi relative à l’investissement lors de cette rencontre abritée par la maison de la culture Mouloud Mammeri, a souligné que «les premiers traits de cette cartographie font ressortir un déséquilibre dans la situation des PME au niveau de la wilaya», sans donner plus de précisions.
Concernant les contraintes à l’investissement au niveau de la wilaya, le manque de foncier industriel demeure la contrainte majeure, relevé aussi bien par le DIM que par les investisseurs lors de cette journée d’information. M. Banoun a indiqué à ce propos que la demande en foncier industriel dépasse largement l’offre, «actuellement 1.500 projets d’investissements sont déposés à notre niveau. La demande est beaucoup plus importante que l’offre et ce déséquilibre constaté au niveau de la demande impacte négativement le marché du foncier industriel». Quant à l’opération de récupération du foncier industriel attribué précédemment à de opérateurs qui n’ont pas réalisé leur investissement, ce même responsable a relevé que l’approche purement juridique (par voie de justice) préconisée pour ces cas a prouvé ses limites et ses faiblesses d’où la nécessité de mettre en place un mécanisme opérationnel en tenant compte des difficultés rencontrées par le passé, a-t-il dit. Des intervenants notamment des enseignants universitaires et des élus, ont demandé l’ajout de 14 communes de la wilaya qui ne sont pas portées sur la liste des communes bénéficiant du régime des zones de la loi relative à l’investissement. L’ajout étant laissé à l’appréciation des wali, M. Doumi s’est engagé à prendre en charge cette préoccupation.
D’autres intervenants ont également demandé l’activation du Fonds spécial dédié aux zones de montagne, rappelant que le territoire de la wilaya de Tizi-Ouzou est à 80% montagneux, afin d’encourager l’installation d’investisseurs dans ces régions pour la création de la richesse et de l’emploi. n