Sept classes intégrées ont été ouvertes dernièrement dans la wilaya de Tissemsilt au profit des enfants présentant une légère déficience mentale, a-t-on appris dimanche de la directrice de l’action sociale et de la solidarité (DAS).

En marge d’une cérémonie à l’occasion de la journée mondiale des personnes aux besoins spécifiques célébrée le 3 décembre, Moufida Abed a indiqué que ces classes ont été ouvertes au niveau de sept écoles primaires dans les communes de Bordj Bounaama, Ouled Bessam, Khemisti, Lardjem et Tissemsilt (deux). Chaque classe accueille 12 enfants âgés de 6 à 8 ans encadrés par 36 spécialistes en éducation de l’enfance, orthophonie, psychologie et psychopédagogie. Cette initiative s’insère dans le cadre de la décision conjointe entre les ministères de l’Education nationale et de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme portant sur l’ouverture de telles classes dans les établissements scolaires pour les enfants ayant de légers handicaps, malvoyants ou ayant une déficience auditive. La direction de l’action sociale et de la solidarité œuvre à élargir cette opération pour toucher, au cours de la prochaine année scolaire, de nombreuses écoles primaires situées dans différentes communes de la wilaya, afin d’assurer une prise en charge pédagogique et sociale aux enfants handicapés. Par ailleurs, Mme Abed a signalé l’acquisition récente d’environ 130 fauteuils roulants pour les handicapés moteurs nécessiteux dont la distribution s’effectuera avant le début d’année prochaine. La cérémonie de célébration de la journée internationale des personnes aux besoins spécifiques a été abritée par la maison de la culture «Mouloud Kacim Naït Belkacem» en présence du wali de Tissemsilt, Abdelkader Benmessaoud, avec au programme des activités culturelles et artistiques interprétés par des enfants handicapés inscrits dans des centres spécialisés, ainsi que des expositions pour les bénéficiaires du soutien de l’Agence nationale de gestion du micro-crédit (ANGEM). Des équipements orthopédiques et des prothèses ont été remis, à cette occasion, à des enfants des centres pédagogiques spécialisés. Pour leur part, des centres spécialisés pour les déficients mentaux, handicapés moteurs et malentendants du chef-lieu de wilaya ont abrité des portes ouvertes sur les missions et le rôle de ces établissements dans le domaine de la prise en charge psychologique et éducative.