Le village Azmour Oumeriem de la commune de Tirmitine, à une dizaine de kilomètres au sud-ouest de Tizi-Ouzou, a abrité mardi une foire des produits agricoles et du terroir pour améliorer la production et développer la transformation. Le chef de service foncier et investissement à la Direction locale des services agricoles (DSA)

, Karim Kouraba, a indiqué que cette manifestation, organisée en collaboration avec le comité de village Tadukli Ouzmour Oumeriem et les autorités locales, vise à mettre en valeur les produits du terroir qui existent au niveau de la région. Une vingtaine d’exposants de Tirmitine et des localités voisines, dont Boghni et Tadmaït, a participé à cette manifestation qui a été l’occasion de découvrir la production agricole et artisanale locale dont l’huile d’olive, produit phare du village Azmour Oumeriem, les fromages artisanaux, les différentes saveurs de miel, la poterie, l’habit traditionnel et la vannerie, entre autres. De nombreux visiteurs ont afflué en début d’après-midi pour découvrir les produits exposés et faire des achats, a-t-on constaté. Les foires et les journées sur l’investissement agricole, lancées par la DSA depuis quelques mois à travers la wilaya avec perspective de couvrir les 21 daïras, ont pour but de capter des investisseurs porteurs de projets dans la filière transformation, notamment, afin de développer ce créneau au niveau local et par la même occasion induire une hausse qualitative et quantitative de la production, a-t-il dit. Des journées de sensibilisation, organisées par la DSA, au profit des agriculteurs et durant lesquels des conseils, en conduite d’élevage, lutte phytosanitaire, gestion d’un rucher, d’un verger, entre autres, leur sont prodigués afin d’améliorer les rendements, «ont justement pour finalité l’augmentation de la production agricole de la wilaya», a ajouté M. Kouraba. Le chef de la subdivision de Maâtkas, qui gère la commune de Tirmitine, Hocine Meziani, présent à Azmour Oumeriem, a indiqué que cette localité est connue pour sa production d’huile et de miel, la culture maraîchère et l’artisanat, notamment la poterie et la vannerie. Il a salué les jeunes de la région qui sont de plus en plus nombreux à pratiquer l’agriculture, assurant ainsi la relève dans le secteur. Dans le même sillage, le président du comité de village Tadukli Ouzmour Oumeriem, Hedjar Mohammed, a relevé que l’oléiculture est l’activité emblématique de ce village dont le nom en fait référence. Azmour signifie oliviers et oumeriem veut dire greffés, a-t-il expliqué en relevant que le mot oumeriem, qui a quasiment disparu au profit du verbe alqem, renvoie au greffage et nom au prénom féminin Meriem. C’est cette activité de greffage qui a donné naissance au village. Des agriculteurs qui vivaient en montagne, descendaient dans la journée pour greffer les oléastres, récolter les olives et travailler leurs champs. Des familles ont commencé, peu à peu, à s’y installer et le village fut créé, a-t-il indiqué en se basant sur les témoignages des anciens. Ce village compte deux vieilles huileries datant l’une de 1915, l’autre de 1917, que le comité de village compte restaurer pour en faire un musée, a fait savoir M. Hedjar. En plus de cette activité principale qui a fait la réputation de la région, cette dernière reçoit encore des agriculteurs de la wilaya de Boumerdès pour la trituration de leurs olives par les villageois qui pratiquent également l’élevage bovin et caprin, l’aviculture (poulet de chair) et la céréaliculture, a-t-il dit.