Quatre clubs algériens sont concernés aujourd’hui par le tirage au sort de la Ligue des champions d’Afrique et la Coupe de la Confédération 2018 prévu au siège de la Confédération africaine de football (CAF) au Caire (Egypte). Il s’agit de l’ES Sétif (champion d’Algérie) et du MC Alger (vice-champion) pour la Ligue des champions, alors que l’USM Alger (3e en championnat) et le CR Belouizdad (détenteur de la Coupe d’Algérie) vont concourir dans la Coupe de la Confédération.

Les autres clubs algériens connaissent des fortunes diverses lors de la première phase du championnat d’Algérie de football dont la dernière journée est prévue le 16 décembre en cours. De son côté, l’ES Sétif est la mieux classée en occupant la 3e place du classement avec 24 points. Seulement, l’Entente de Sétif recevait, hier, au moment où on mettait sous presse l’USM Alger (6e avec 20 points) au stade du 8-Mai 45 pour le compte de la mise à jour de la 8e journée du championnat. En cas de victoire, l’ESS se hisserait à la 2e place alors qu’en cas de défaite, l’USMA se retrouvera au pied du podium. Les Sétifens viennent de reprendre les bons résultats après une petite période de doute, seulement, le président de l’ES Sétif, est confronté au problème que vient de lui poser le coach Kheireddine Madoui. Une proposition en provenance des responsables de l’Etoile du Sahel de Tunisie, intéresse l’actuel coach de l’Entente, pourtant engagé avec l’Entente jusqu’en juin 2020. Aux dernières nouvelles, Madoui quitterait l’ESS après le dernier match du championnat où il est appelé à effectuer un déplacement difficile à sidi Bel-Abbès pour y rencontre l’USMBA, samedi prochain. En tous les cas, des proches du coach Madoui annoncent qu’il devrait quitter la barre technique pour cette proposition alléchante du club tunisien aux grandes ambitions. D’ailleurs, Madoui n’est pas encore régularisé financièrement par son administration. Ce qui laisse croire qu’il serait bien partant. Mais, il doit bien négocier une séparation à l’amiable avec son président Hammar.

Les Algérois à la conquête de l’Afrique

Du côté de l’USM Alger, le président Haddad n’a pas apprécié la convocation de pas moins de six de ses joueurs par le coach des Verts, Madjer.
Haddad a confié, en marge du Symposium du football au Club des Pins, qu’il a donné 5 jours de repos à ses joueurs, car ils sont saturés. Du côté du MCA (4e avec 22 points), le coach Casoni n’arrive pas à aligner deux victoires consécutives.
D’ailleurs l’équipe souffre sur le plan mental depuis la défaite lors du derby contre l’USMA. Quant au CR Bélouizdad (6e en compagnie du PAC et du NAHD avec 18 points chacun), les joueurs attendent la régularisation de leur situation financière de la part de la direction du club. Le manque d’encouragement au vu de cette situation a compliqué la tâche du coach Todorov qui est obligé de travailler beaucoup plus sur le plan mental avec les joueurs pour tenter de bons résultats, mais les joueurs n’arrivent toujours pas à gagner des matchs se contentant dans la majorité des cas des matchs nuls.

La trêve et le mercato hivernal pour une bonne préparation

Ainsi, et compte tenu du fait que les matchs des coupes africaines interclubs ne débuteront qu’en mars prochain, les responsables des équipes concernées se doivent d’abord d’effectuer une bonne préparation durant la trêve hivernale sans oublier de procéder à un bon recrutement durant ce mercato d’hiver pour jouer les premiers rôles en championnat et en Coupe d’Algérie, sans oublier surtout de très bien représenter le pays dans ces deux compétitions interclubs africaines, la Ligue des champions et la Coupe de la CAF.
Il faut savoir que lors des deux dernières éditions, la phase de groupe se déroulait entre mai et juin, mais pour cette saison, la Confédération africaine de football a modifié le calendrier en raison de la Coupe du monde 2018 en Russie. C’est ainsi que les tours à élimination directe se dérouleront en février et mars 2018 alors que la phase de poules commence en mai avec le déroulement d’une seule journée, suivie d’une pause de deux mois avant la reprise de la compétition fin juillet après le Mondial 2018 en Russie.

Dix anciens vainqueurs en lice pour la C1

Pour le tirage au sort d’aujourd’hui, et sur le plan de la réglementation, les 12 meilleures nations africaines au classement de la CAF ont droit à deux représentants dans chacune des deux compétitions, la Ligue des champions et la Coupe de la Confédération.
L’édition 2018 de la Ligue des champions verra la participation de 10 anciens vainqueurs de la compétition dont l’ES Sétif et le MC Alger en plus de plusieurs prétendants sérieux au sacre. Il y aura deux tours à élimination directe en Ligue des champions et trois en Coupe de la Confédération avant la phase de poules qui regroupera 16 équipes dans chacune des deux compétitions, scindées en quatre groupes de quatre. Les deux premiers de chaque poule se qualifieront pour les quarts de finale.