Les unités de la Protection civile de Tipasa ont repêché ces dernières 24 heures les corps de deux personnes mortes noyées après trois jours de recherches, portant ainsi à trois le nombre de décès par noyade depuis le 1er juin courant dans la wilaya, a-t-on appris lundi auprès de la direction locale de ce corps constitué. Selon la même source, les plongeurs de la protection civile ont repêché, dimanche soir, le corps sans vie d’un jeune homme de 23 ans, porté disparu en mer depuis vendredi. Il a été victime d’une noyade, en compagnie de trois de ses amis à la plage «Nakhil» de Chenoua. Deux parmi eux ont été sauvés d’une mort certaine, tandis que le corps sans vie du 3eme, âgé de 24 ans, a été repêché le même jour, avant la poursuite des recherches ayant abouti à la découverte de la dépouille de la 4ème victime, dimanche. Les opérations de recherche engagées par les unités de la protection civile, avec la mobilisation de plongeurs et de zodiacs ont, également, permis la découverte du corps d’une autre victime morte noyée au niveau d’une plage rocheuse interdite à la baignade, à l’Ouest de Tipasa, un jeune homme de 29 ans originaire d’Alger.
Le nombre de décès par noyade, à Tipasa, est ainsi porté à pas moins de trois, depuis le 1er juin, sur un total de 733 interventions ayant permis le sauvetage de 724 personnes noyées, tandis que 172 ont été atteintes de blessures, parmi lesquelles 30 ont été évacuées vers les hôpitaux de la wilaya, selon les chiffres fournis par la même source. Depuis le 1er juin, la wilaya de Tipasa a accueilli 210.000 estivants au niveau de ses différentes plages, signale-t-on à la direction de la protection civile, qui met en garde contre la baignade au niveau des plages rocheuses interdites à la baignade.