Les mesures incitatives aux exportations hors hydrocarbures décidées par les pouvoirs publics qui ont abouti à un taux de croissance de plus de 30%, le couloir vert, l’informatisation des procédures, la modernisation de l’administration des douanes, tels sont, entre autres, les points développés par le directeur régional des douanes qui a animé au sein de la bibliothèque de lecture publique,

la rencontre marquant la célébration de la Journée internationale des douanes le 26 janvier.

 

Laïb Abdelkrim, directeur régional des douanes, a animé cette journée placée par l’OMD (Organisation Mondiale des Douanes) sous le slogan «Un environnement commercial sûr pour un développement économique» en annonçant que les nouvelles mesures des pouvoirs publics ont commencé à donner leurs fruits puisqu’il a été enregistré en 2017 une croissance de 30 % des exportations hors hydrocarbures estimées à 5 milliards de dinars en 2017 (contre 3 milliards de dinars en 2016). Après avoir fait un rappel historique de la naissance de l’OMD qui a décrété cette journée internationale le 26 janvier, l’orateur a axé son intervention sur la réforme des douanes en Algérie marquée par la modernisation de son fonctionnement tout en expliquant que le but de cette manifestation est d’informer le grand public sur le travail accompli par les douaniers au service de l’économie nationale et en même temps d’honorer quelques agents qui se sont dévoués dans leur mission que ce soit au niveau des aéroports, des ports ou des frontières terrestres. Face à la nouvelle conjoncture économique marquée par un déficit en finances, l’animateur développera l’aspect rationalisation des dépenses tout en veillant à s’inscrire dans la promotion de l’économie nationale qui ne doit plus compter seulement sur les hydrocarbures. Les mesures incitatives aux exportations hors hydrocarbures décidées par le Gouvernement ont permis l’enregistrement d’une hausse dans la valeur des exportations estimée à 5 milliards de dinars en 2017, contre 3 milliards de dinars en 2016, soit un taux de croissance de plus de 30%, a précisé le directeur régional. Parallèlement à cette hausse dans les exportations, la facture d’importation, a-t-il ajouté, a enregistré une baisse de l’ordre de 100 milliards de dinars sans manquer de signaler que plus de 26 000 autorisations douanières ont été attribuées en 2017 pour une valeur de 200 milliards de dinars. Selon le même responsable, la baisse des recettes fiscales en 2017 est due à la stagnation des opérations commerciales, induite par les dernières mesures qui a été suivie par une large opération d’assainissement des dossiers litigieux, concernant les wilayas de Blida, Tipasa et Médéa et d’Alger. Il existe, dira l’orateur, une nouvelle stratégie avec une feuille de route précise qui est de simplifier les procédures douanières au profit des entreprises et entrepreneurs qui font désormais l’objet d’un accompagnement par les agents qui disposent de moyens de contrôle modernes à travers l’informatisation de l’administration et l’ouverture d’un couloir vert pour faciliter les démarches de ces derniers. Le contrôle à domicile de la marchandise est l’autre nouveauté introduite par les services des douanes ce qui non seulement allégera les procédures, mais sera, aussi, bénéfique en matière de gains financiers puisque la marchandise ne sera pas stockée dans l’enceinte du port ou ailleurs ce qui engrange des dépenses pour le propriétaire de la marchandise. La célébration de la journée, qui s’est déroulée en présence des autorités locales, a été une opportunité pour honorer quelques agents douaniers pour le travail accompli au profit de l’économie nationale. Parmi les nouveautés introduites par les douanes on peut citer le dossier de déclaration douanière qui se fera en ligne, et ce, à la lumière de la mise en place prochaine d’un nouveau système d’informatisation performant.
Pour ce faire, des groupes de travail ont été formés pour le lancement de l’opération des formalités des TPD (Titre de Passage en Douane) en ligne au profit des voyageurs, lancée l’été dernier aux frontières-Est du pays et qui sera généralisée à l’ensemble du territoire national cette année tandis que les brigades (TPD) placées au niveau des navires seront supprimées. Les textes d’application du nouveau code des douanes seront livrés, également, cette année selon les responsables du secteur qui pourront, ainsi, parachever la stratégie de modernisation.