L’adjoint du procureur de la République près le tribunal de Cherchell (Tipasa) est décédé mercredi, avec sa femme et de son fils, suite à une fuite de gaz au niveau de son logement de fonction, sis dans le tribunal, a-t-on appris auprès de la Cour de Tipasa.
Les services de la Protection civile sont intervenus, aux environs de 9H00 de la matinée, au niveau du logement de fonction sis au tribunal de Cherchell, où a été constaté le décès de l’adjoint du procureur de la République, avec sa femme et son fils, suite à une inhalation de gaz, selon les premières informations de l’enquête judiciaire diligentée à ce propos. En l’occurrence, il s’agit du décès de l’adjoint du procureur de la République Faouzi Mahdi (30 ans), sa femme (28 ans) et leur fils de deux ans, a-t-on ajouté de même source.
La même source a, également, signalé l’ouverture d’une enquête par les services de la police judiciaire territorialement compétents, au moment où le procureur général s’est déplacé vers le lieu de l’accident, en compagnie des autorités civiles et sécuritaire concernées.
L’enterrement des victimes est prévu pour, aujourd’hui jeudi, au cimetière de Baraki (Alger), lieu du domicile familial de feu Mahdi Faouzi.
En cette circonstance douloureuse pour le corps judiciaire, la Cour de Tipasa prie la famille du défunt de recevoir ses plus sincères condoléances, a- t-on souligné de même source. Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, n’a pas manqué de présenter ses condoléances aux familles du Procureur de la République adjoint près le tribunal de Cherchell (Tipaza), Faouzi Mahdi, de sa femme et de leur fils. «J’ai appris avec une grande affliction la nouvelle du décès, dans la nuit de mardi à mercredi, du procureur de la République adjoint près le tribunal de Cherchell, de sa femme et de leur fils, par asphyxie au monoxyde de carbone, un phénomène qui décime nos citoyens, faute de vigilance envers ce tueur silencieux», a écrit le Président de la République sur sa page officielle sur Facebook. «En cette circonstance douloureuse, je présente mes sincères condoléances aux familles des défunts et à la corporation de la magistrature. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons», a ajouté le Président.<