Les dépouilles des trois ressortissants algériens victimes d’une agression des forces d’occupation marocaines sur l’axe routier Ouargla/Nouakchott, ont été transférées dimanche de l’hôpital mixte Si El-Haouès à Tindouf pour les évacuer vers leur wilayas d’origine. Les corps des trois victimes ont été ainsi transportés à l’aéroport Commandant Farradj de Tindouf pour être acheminés vers leurs wilayas d’origine pour y être inhumés. Les trois ressortissants algériens avaient été assassinés dans un bombardement barbare de leurs camions, alors qu’ils faisaient la liaison Nouakchott-Ouargla, dans un mouvement naturel d’échanges commerciaux entre les peuples de la région. (APS)