Synthèse Selma Allane
L’Office national d’alphabétisation et d’enseignement des adultes (ONAEA) célèbre, samedi 8 janvier à Timimoun, la Journée arabe d’alphabétisation qui vient en commémoration de la création du dispositif arabe d’alphabétisation et d’enseignement des adultes, a indiqué mardi dernier un communiqué de l’Office. Le coup d’envoi officiel de la célébration de cette journée à l’échelle nationale sera donné à partir de la wilaya de Timimoun. Les recommandations de la 7e réunion de la Haute-commission de coordination de l’acte arabe d’alphabétisation et d’enseignement des adultes (2015-2024) ont porté sur une demande adressée au Secrétariat général de la Ligue arabe pour célébrer cette journée au siège de la Ligue arabe sous le thème «l’alphabétisation, un droit humain et un développement des nations», indique l’Office. La même source a rappelé les réalisations de l’Algérie dans le domaine d’alphabétisation et d’enseignement des adultes sur la base de la stratégie nationale d’alphabétisation mise en œuvre depuis 2008, avec la participation des partenaires officiels et de la société civile ainsi que près de 202 associations locales et 8 nationales. Il a souligné, en outre, que l’opération d’alphabétisation a englobé, depuis 2016, plusieurs langues, en incluant le tamazight qui compte, depuis l’année dernière, quelque 1 191 étudiants à travers 15 wilayas.
Selon les derniers chiffres de l’ONAEA, le taux d’analphabétisme a atteint, jusqu’à fin juillet, 7,96%. L’année scolaire 2021-2022 a connu 325 623 opérations d’inscription et de réinscription d’étudiants, dont 26 391 filles (soit 91,94%), encadrés par 14 246 enseignants à travers 20 404 classes.
L’année 2021 a été marquée par l’insertion de 440 étudiants à distance et 182 étudiants dans la formation professionnelle, outre 170 étudiants dans les centres d’apprentissage du service national et 6 134 dans les établissements de rééducation. Le suivi de la mise en œuvre du projet de «modernisation des programmes d’alphabétisation des femmes rurales» se poursuit toujours dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord de partenariat entre l’Algérie et l’UE, indique-t-on.