Les éléments de la BRI de la Sûreté de wilaya ont arrêté deux ressortissants africains pour escroquerie. Ils ont été appréhendés au niveau de la poste du centre-ville au moment où ils s’apprêtaient à s’approvisionner en quantité importante de timbres postaux.

Les deux suspects, de nationalité nigérienne, ont été arrêtés en possession de 200 timbres de 25,00 DA ainsi que 29 enveloppes sur lesquelles sont portées des noms de citoyens algériens de différentes wilayas avec leurs numéros de téléphone. Les deux malfaiteurs projetaient de faire croire qu’une femme, habitant en Grande-Bretagne, a hérité d’une importante somme d’argent en euros, laissée par son mari tué par l’organisation terroriste Boco Harem, en précisant qu’ils peuvent la contacter par boîte émail, ou le téléphone, qui sont fictifs, en leur promettant de recevoir 5 millions d’euros et cala après l’avoir aidé à terminer toute la procédure y afférente. Ce qui implique des avances financières par les destinataires, a précisé le même communiqué. Présentés devant le procureur près le tribunal de Boumerdès, les deux inculpés, qui ont reconnu les faits, ont été placés sous mandat de dépôt et incarcérés à la maison d’arrêt de Tidjelabine.K. K.