Le tribunal criminel de Tiaret a condamné jeudi à trois ans de prison ferme un individu reconnu coupable de « complot avec des terroristes contre la sécurité de l’Etat et l’unité nationale ». Les faits de cette affaire remontent

, selon l’arrêt de renvoi, à novembre 2017 lorsque fut dévoilée une relation de cet individu de nationalité étrangère avec des éléments affiliés à l’organisation autoproclamée « Etat islamique » (EI) dont un impliqué dans l’attentat terroriste visant le siège de la sûreté de wilaya de Tiaret le 31 août 2017. Les services de la gendarmerie nationale avait procédé à l’arrestation du mis en cause le 18 novembre 2017 dans la commune frontalière d’Oum Teboul, dans la wilaya d’El Tarf.
Le prévenu est poursuivi pour « attentat, sabotage, constitution d’un groupe terroriste ciblant la sécurité de l’Etat et l’unité nationale et usurpation d’identité pour contacter les éléments terroristes. » Le mis en cause a nié les faits se défendant d’avoir contacté des terroristes. La défense a plaidé le rejet des charges portées à l’encontre du mis en cause et son acquittement pour « absence de preuves matérielles ». Pour sa part, le représentant du droit commun a requis la réclusion à perpétuité.