Les services de la commune de Tiaret ont procédé à la destruction d’un champ agricole irrigué à partir d’eaux usées, découvert mardi dans le village de Aïn Mesbah, a appris l’APS d’un membre de l’Assemble populaire communale, chargé de l’urbanisme et de l’assainissement.

Djillali Toumiat, président de la commission mixte qui s’est déplacée sur les lieux, a indiqué que toutes les mesures légales et réglementaires nécessaires ont été prises pour la destruction du périmètre agricole de 2 hectares relevant du domaine public et irrigué par un fellah à partir des eaux usées. Ajoutant qu’il sera procédé de même à la saisie des équipements utilisés dans l’irrigation telle que la pompe et les tuyaux.
L’Office national d’assainissement (ONA) entend intervenir pour
traiter cet épineux problème,
sachant que le réseau est arrivé à saturation au niveau de la localité d’Aïn Mesbah et ce, après l’acte de violation de cet agriculteur qui a détourné la canalisation des eaux utilisées aux fins d’exploitation, pour irriguer les champs de pastèque, de légumes, d’arbres fruitiers et de plantes aromatiques.
Un procès-verbal sera établi par la commission mixte, a ajouté le même responsable, rappelant que la commission est constituée de représentants communaux, des directions des services agricoles, des ressources en eaux, de la santé et de la population, de l’environnement, de l’ONA et de la Gendarmerie nationale. Elle s’est déplacée sur les lieux pour délimiter le périmètre agricole en question. Le mis en cause sera présenté à la justice, a-t-on encore fait savoir. n