En plus de sa vocation agricole, notamment dans la filière céréalière, la wilaya de Sétif se distingue également par le tourisme thermal, appelé aussi le tourisme de santé. En effet, la capitale des Hauts-Plateaux dispose de plusieurs stations thermales permettant de contribuer à la promotion de ce genre de tourisme générateur de richesses et de postes d’emploi.

S’étendant sur une superficie de 6 549 km2, la wilaya de Sétif située à environ 300 km au sud-est d’Alger, est considérée par sa situation stratégique comme carrefour entre l’Est et l’Ouest, le Nord et le Sud de l’Algérie. Cette position a permis à cette dernière de développer l’activité thermale où de nombreux investisseurs se sont lancés ces derniers temps dans ce créneau très rentable. En effet, la wilaya de Sétif compte une vingtaine de stations thermales qui se situent systématiquement à proximité des eaux chaudes reconnues pour leurs vertus curatives réparties aux quatre coins de la wilaya. Pour le moment, les stations exploitées sont implantées dans les communes de Hammam Sokhna au sud-est de Sétif, Hammam Guergour au nord du chef-lieu de wilaya, Ouled Tebbene et Boutaleb au sud de Sétif. Par ailleurs, la station thermale de Hammam Ouled Yellès dans la commune de Mezloug est fermée depuis plus de six ans. Selon des informations en notre possession, un investisseur s’est rapproché dernièrement de la direction du tourisme pour rouvrir cette station.

Un million de curistes, année record
Ce type de tourisme de santé ne cesse d’attirer de plus en plus un large public dont des personnes âgées et des malades venus des quatre coins du pays mais aussi de l’étranger. En termes de fréquentation, les stations thermales de la wilaya de Sétif ont accueilli, durant l’année 2018, un million de curistes, soit 5% de plus qu’en 2017, a-t-on appris du directeur du tourisme de wilaya Kamel Tighza. Il est à noter que les stations thermales ont accueilli, l’année 2017, près de 950 000 curistes selon les statistiques communiquées par le directeur du tourisme. Notre interlocuteur attribue cette augmentation aux investissements réalisés ces dernières années notamment dans les communes d’Ouled Tebbane et Hammam Soukhna. « Dans la commune de Hammam Soukhna, nous avons sept stations thermales qui offrent aujourd’hui des services de qualité aux visiteurs. Cette dernière dispose des infrastructures hôtelières d’une capacité de 1 000 lits. Par ailleurs, un nouveau complexe vient d’ouvrir ses portes à Ouled Tebban pour accueillir les curistes. Très prochainement, cette dernière aura de nouveaux établissements hôteliers d’une capacité de 500 lits », expliquera le directeur du tourisme.

Ruée vers les stations thermales durant le week-end et les vacances
Dans cette période de vacances, des centaines, voire des milliers de curistes débarquent par bus, taxis et véhicules particuliers pour prendre un bain thermal. Ces stations thermales ne désemplissent pas durant cette période. C’est le cas de la station thermale de Arab dans la commune de Hammam Soukhna au sud-est de Sétif.
Selon le gérant et propriétaire de cette station, Zouhir Arab, le nombre de curistes augmente durant les week-ends et les vacances. « Durant ces périodes, on accueille quotidiennement 500 curistes. Pour l’année 2018, nous avons accueilli près 180 000 curistes. Ces derniers viennent d’un peu partout. Nous travaillons beaucoup plus avec les curistes du Grand-Alger notamment après la mise en service de l’autoroute», ajoutera notre interlocuteur. Lors de notre arrivée, le parking grouillait de voitures. Aussi, nous avons constaté l’existence de nombreux curistes dans le hall qui attendaient leur tour. Ces derniers doivent attendre jusqu’à deux heures pour voir une chambre se libérer, indiquent plusieurs curistes interrogés. Notre interlocuteur a tenu à ajouter que sa station est composée de 18 chambres, 200 lits, et une piscine collective avec un effectif de 36 employés. La station offre donc des petites chambres à 300 DA et de plus grandes à 400 DA.

Les curistes viennent d’un peu partout

Lors de notre visite aux stations thermales implantées dans la commune de Hammam Soukhna, nous avons rencontré des curistes venus de plusieurs régions. En effet, nous avons constaté de nombreux véhicules immatriculés dans plusieurs wilayas à l’instar d’Alger, M’sila, Batna, Bordj Bou-Arréridj… et également de l’étranger, comme la Tunisie et la France. C’est le cas de Salah, âgé de 52 ans, de nationalité française, rencontré dans le hall d’une station thermale. « Moi, j’habite Strasbourg, en France. Je suis né là-bas. Je suis venu avec ma famille. J’ai l’habitude de fréquenter cette station que j’ai beaucoup appréciée à cause de ces eaux chaudes et l’accueil du personnel», a-t-il ajouté. Ce dernier a souligné qu’il est adepte du thermalisme. « J’ai visité toutes les stations thermales de la wilaya de Sétif. Depuis les années 1980, je viens une fois par semaine lors de mon séjour dans la période des vacances », précise-t-il. Ce dernier n’a pas manqué de dénoncer le nombre limité des chambres. « Le manque de chambres est le seul point noir ici. J’ai dû attendre près d’une heure et demie pour avoir une chambre », a-t-il souligné.

Un parc hôtelier de plus de 800 lits

Le parc hôtelier s’est renforcé au début de cette année par deux structures hôtelières, à l’instar de celle d’un investisseur à Hammam Sokhna, d’une capacité de plus de 240 lits et celle d’un autre à Ouled Tebbane d’une capacité de 24 lits. La capacité d’accueil est actuellement de 881 lits dans ces stations thermales dont 547 lits dans la commune de Hammam Sokhna, 310 lits à Hammam Guergour et 24 lits à Ouled Tebbane.
Selon le directeur du tourisme, plusieurs projets sont en cours de réalisation pour renforcer la capacité d’accueil dans les stations thermales. D’après lui, ce créneau juteux commence à attirer les investisseurs dans cette wilaya. Dans le même sillage, ce dernier a tenu à souligner que pas moins de 48 établissements hôteliers sont actuellement en cours de réalisation.

L’année 2019 sera celle de la formation du personnel

Dans le même sillage, et afin d’améliorer la qualité des services offerts par les stations thermales implantées dans la wilaya de Sétif, le directeur du tourisme Kamel Tighza a souligné que l’année 2019 sera celle de la formation du personnel.
«Une convention a été signée récemment avec la direction de la formation professionnelle pour assurer une
formation au profit des jeunes pour améliorer les services de ces stations thermales. Il est grand temps d’accorder au secteur du tourisme son importance pour jouer son rôle de générateur de richesses et de créateur d’emplois», a-t-il indiqué. Notre interlocuteur a précisé que cette formation va permettre aux complexes d’avoir un savoir-faire en matière de tourisme de santé au sens large du mot.