Le Théâtre national algérien (TNA) Mahieddine-Bachtarzi abritera, jusqu’au 28 février, une série d’hommages et de représentations théâtrales des plus riches et variés. Un programme fait pour renouer le public avec le quatrième art.

C’est l’association El Belliri de Constantine qui donnera le ton en montant sur scène, aujourd’hui et demain, avec la pièce de Wahid Achour Ettabib (le médecin). L’association Chrysalide (salle Hadj Omar) présentera demain soir sa générale, l’Aube Ismaïl, écrite par Mohammed Dib et mise en scène par Hadda Djaber. La représentation du Théâtre national algérien, Safia, d’Ibrahim Chergui, jouera après-demain et samedi prochain. Par ailleurs, le public pourra assister, les 14 et 15 de ce mois, à la présentation du monologue Hafila Tassir 2, de l’association El Fananine El Ahrar, Skikda, écrit par Ihsane Abdelkoudous et mis en scène par Tarek Nasri. Le Club El-Mazher Théâtral de Constantine s’appropriera deux jours consécutifs les planches du TNA, mercredi et jeudi prochain. Le monologue Zalamit, d’Assoul Foudil, prendra part également à cet événement mardi et mercredi prochain. Quant à la Coopérative Sebki d’Alger, elle jouera les 16 et 28 de ce mois avec Echatra, écrite par Yazid Sahraoui et mise en scène par Souad Sebki. L’Allumette, ou Torchaka, d’Ahmed Rezzak, du Théâtre national algérien, se produira pour le plus grand plaisir de ses fans, quatre jours d’affilé (21, 22, 23 et 24 février). Une cérémonie en hommage aux artistes Saïd Zenoun, Slimane El Aïb, Abdelkrim Ben Khelfallah et Derri Ibrahim sera, par ailleurs, organisée le 18 février prochain par le Théâtre national algérien et L’association IIIe Millénaire. Une deuxième cérémonie à l’occasion de la Journée nationale de la Casbah et un hommage au défunt Amar Ezzahi est également programmée par le TNA et l’Assemblée populaire communale de la Casbah le 23 février prochain. Une Journée d’études sur «le Financement de la création théâtrale» sera également organisée le 25 février 2017.