Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé, dimanche, la réunion périodique du Conseil des ministres, qui a vu l’installation officielle du Gouvernement, indique un communiqué de la Présidence de la République, dont voici la traduction APS:

« Le président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdelmadjid Tebboune a présidé, ce jour 25 juillet 2021, au siège de la Présidence de la République la réunion périodique du Conseil des ministres au cours de laquelle il a été procédé à l’installation officielle du Gouvernement, et la présentation d’un exposé du Premier ministre sur des propositions d’aménagement des mesures sanitaires relatives au dispositif de prévention contre la propagation du Covid-19, en sus d’un nombre d’exposés relatifs aux secteurs de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, le Commerce et la Promotion des exportations, et le secteur des Ressources en eau et de la sécurité hydrique.

Le Président de la République a entamé la réunion en souhaitant la bienvenue à messieurs les nouveaux ministres au sein du Gouvernement et la réussite dans leur missions, appelant ceux reconduits à redoubler d’efforts afin de sortir du mode de gestion axé sur les détails à un mode permettant la création d’une dynamique économique nationale créatrice de richesse, à travers l’intensification de la concertation et de la coordination entre les membres du Gouvernement, en vue de solutions efficientes aux problèmes et préoccupations des citoyens.

Le Président de la République a rassuré quant à la situation macroéconomique du pays, en l’absence de toute perturbation d’approvisionnement du marché et la capacité de l’Algérie à acquérir tous les moyens nécessaires pour faire face à tout imprévu.

Il a avancé pour preuve le non recours de l’Algérie à l’endettement extérieur contrairement aux multiple prévisions fixant la fin de 2020 et le début 2021 comme date de recours à cette mesure, réitérant le principe de non recours à l’endettement extérieur en vue de consolider la souveraineté de l’Algérie et exhortant à davantage de travail pour la pérennisation de cet objectif.

Aussi, a-t-il rassuré quant au niveau des réserves de changes s’élevant actuellement à 44 milliards USD contre 53 milliards USD fin 2019.

Au terme de l’installation officielle du nouveau Gouvernement et la présentation de l’ordre du jour du Conseil des ministres, le président de la République a donné la parole au Premier ministre pour soumettre les propositions d’aménagement des mesures sanitaires relatives au dispositif de prévention contre la propagation de la Covid-19.

A cet effet, le Président de la République a donné les orientations suivantes :

Valorisation de la grande affluence des citoyens pour la vaccination en vue d’atteindre l’immunité collective.

Intensification des campagnes de sensibilisation médiatiques afin d’augmenter le taux de vaccination à l’échelle nationale.

Augmentation du taux de vaccination dans les wilayas à forte densité démographique, étant les premiers foyers de contamination, et la détermination pour objectif immédiat la vaccination de 2.5 millions de personnes à Alger et 50% des populations des wilayas d’Oran, Constantine, Sétif et Ouargla.

Parachèvement de l’opération de vaccination des agents administratifs au niveau national et local.

Levée de la rigueur préventive au plus haut niveau, notamment dans les espaces commerciaux fermés, première source de contamination.

Retour au confinement sanitaire de 20h00 à 6h00 du matin dans les wilayas les plus affectées.

Optimisation de la gestion du stock et de production d’oxygène et l’adoption de la sérénité et du calme face à la forte affluence des patients lors des opérations de répartition de cette substance au niveau des services hospitaliers, d’autant que le taux d’occupation n’excède pas les 56%.

Lancement immédiat d’une opération d’envergure de maintenance et de rénovation des infrastructures et équipements d’approvisionnement en oxygène au niveau des établissements hospitaliers.

Acquisition immédiate d’unités mobiles de production de l’oxygène en soutien aux grands hôpitaux, ce qui leur permettra d’autoproduire leurs besoins.

Arrivée, aujourd’hui, d’un premier lot de 1050 concentrateurs d’oxygène à usage individuel, en attendant la réception graduelle de 9.000 autres unités dans deux semaines.

Concernant le secteur de l’Intérieur :

Faire face avec fermeté aux tentatives subversives récurrentes d’organisations terroristes, désormais connues, en vue de mettre à genou l’économie nationale et créer la pénurie en semant la panique au sein de la population.

Engager l’élaboration d’un projet de loi réprimant les crimes d’incendies de forêts et les tentatives de sabotage de l’économie nationale, avec des peines allant jusqu’à 30 ans de prison ferme exclues de mesures de grâce et à la perpétuité si l’incendie entraine des décès.

Concernant le secteur du Commerce :

– Mise en place d’une commission nationale restreinte pour la gestion du stock des aides, notamment alimentaires, en interne et en externe.

Concernant le secteur des Ressources en eau et de la sécurité hydrique:

– Doter définitivement le secteur d’une politique éclairée sur la base d’un plan coordonné et scientifique de production et de gestion des ressources en eau.

– Charger un bureau d’études ou une commission composée de cadres du secteur d’un audit des opérations de distribution et de consommation d’eau.

 – Procéder, dans les plus brefs délais, au lancement de projets de dessalement d’eau de mer à l’Est, l’Ouest et le Centre du pays. Des projets pouvant s’élever à cinq grandes stations d’une capacité de production de plus de 300.000 M3/jour chacune.

– Poursuivre la coordination entre les secteurs de la Défense nationale, de l’Energie, de l’Agriculture et des Ressources en eau en vue de mettre en place une stratégie efficiente et définitive à même de résoudre la crise de l’eau.

– Recourir aux barrages à hauteur de 20%, aux nappes phréatiques à taux égal et aux stations de dessalement pour le restant afin de préserver les réserves stratégiques nationales en eau.«