Une indiscrétion qu’il convient toutefois de prendre avec de grosses pincettes et surtout de replacer dans son contexte. Depuis plusieurs semaines, Dybala est dans le dur à la Juventus. Il marque moins, peine physiquement et a démarré les deux dernières rencontres de la Vieille Dame depuis le banc de touche.

Prolongé en avril dernier jusqu’en 2022, Dybala, via son grand frère, tenterait surtout d’obtenir une nouvelle revalorisation salariale (et une commission pour son frère au passage), ce qui ne serait évidemment pas du goût du club turinois. Des problèmes avec l’ancien agent de l’Argentin concernant ses droits d’image sont également évoqués par plusieurs médias italiens.
Concernant Neymar, il ne cesse de répondre présent sur le terrain depuis son arrivée au PSG et ne sera évidemment pas vendu un an seulement après être devenu le joueur le plus cher de l’histoire. Dans les colonnes du Parisien, Antero Henrique a d’ailleurs tenu à rappeler que son étoile se sentait très bien à Paris : «Il est heureux, il aime le club et il est très bien ici. Ce n’est pas une question d’argent, c’est une question d’équilibre. Il a accepté notre vision. Il a beaucoup d’ambition et le PSG lui offrait l’espace pour son ambition», a assuré le Portugais. Dit autrement, Neymar est aussi loin du Real que Dybala l’est du PSG.