Huit des quatorze tennismen algériens (garçons) engagés dans le tournoi ITF «junior» Mehdi Bouras ont été éliminés au premier tour du tableau des qualifications de cette compétition, organisée du 14 au 18 février 2017, au Tennis Club d’Hydra (Alger).

Samir Hamza Reguig a été le premier à passer à la trappe, après sa défaite (6-2, 6-2) contre l’Espagnol Javier Lopez Rodriguez. Puis c’était au tour de Amine Yemi de quitter prématurément ce tournoi, dédié à la mémoire de l’ancien international junior Mehdi Bouras, décédé en 2013, à l’âge de 24 ans, après sa défaite par deux sets à un (6-2, 4-6, 3-6) contre le Tunisien Omar Ata. La suite des qualifications n’a pas été meilleure, avec la sortie de trois autres Algériens, à savoir : Yanis Azzi, après sa défaite (6-2, 6-0) contre l’Espagnol Juan Carlos Garcia. Yannis Benmansour après avoir perdu (6-0, 6-0) contre le Togolais Charles Alipoe, et Redouane Sebih, qui s’était incliné (6-1, 6-0) contre le Français Nicolas Tepmahc. La débâcle s’est poursuivie avec la sortie de Mohamed Forkane Lebdi, après sa défaite (6-1, 6-1) contre le Finlandais Peetu Pohjola, qui fut suivie de l’élimination d’Aymen Abderrahmane Ali Moussa après sa défaite (6-0, 6-2) contre la tête de série N°5, le Français Valentin De Carvalho. Akram Azem a été également éliminé dès le premier tour des qualifications, suite à sa défaite (6-1, 6-0) contre le Malgache Toky Ranaivo. Les Algériens Mohamed Ali Abibsi et Khalil Adel Radjaâ sont les seuls des dix candidats entrés en lice dans ce tournoi dimanche, à avoir passé le premier tour des qualifications. Abibsi, après avoir concédé le premier set (6-3) contre le Marocain Assil Boussayari s’est bien ressaisi et s’est qualifié (6-4, 6-2), au moment où Radjaâ a été plus expéditif contre un autre Marocain, Youssef Sahli, qu’il a éliminé assez facilement (6-1, 6-4). Les derniers espoirs algériens reposent donc sur les quatre candidats (garçons) qui vont bientôt faire leur entrée en lice dans cette compétition, à savoir : Youcef Rihane, Toufik Sahtali, Mohamed Racym Rahim et Hani Kedjour. L’Algérie est également représentée par 6 filles dans ce tournoi:Lynda Benkaddour, Nesrine Troubia, Houria Boukholda, Meriem Azzoug, Nada Laraba et Feriel Zitouni. Salah Bouzidani est le directeur de ce tournoi, officié par le juge-arbitre algérien Hakim Fatah, détenteur d’un ‘’silver badge’’ et qui dirige les deux tableaux : simple et double.