Entrée en lice tranquille pour Rafael Nadal. Le tenant des Internationaux de France s’est imposé en trois manches et moins de deux heures face au qualifié Yannick Hanfmann (6-2, 6-1, 6-3). Au prochain tour, le Majorquin défiera Yannick Maden.
Dans chaque set, Nadal aura breaké deux fois. Mais c’est pourtant lui qui a pris la pression d’entrée. Pour son premier grand match en carrière, Hanfmann l’a jouée vieux briscard et sûr de son fait dès l’entame avec des montées bien senties et quelques amortis ravageurs. Suffisant pour se procurer quatre balles de break. Toutes sauvée par le maître des lieux. La suite était presque courue d’avance.
Si l’Allemand a raté ses seules occasions du match, Rafa n’a pas laissé passer les premières pour breaker dans le premier set et, déjà, se détacher pour rapidement prendre le large au tableau d’affichage (6-1, 6-2), bien aidé par les fautes multiples de son adversaire. C’en était fini du suspense, ou presque. S’il a dû batailler dans le troisième set pour chiper une première fois le service adverse à 1-1, Nadal n’aura pas connu de désagréments majeurs. Et démarre donc son tournoi par une petite balade d’inauguration. Classique.
Djoko,
comme Rafa
A l’image de Rafael Nadal avant lui, Novak Djokovic n’a pas traîné sur le Chatrier. Le Serbe, numéro 1 mondial, a battu Hubert Hurkacz en trois manches (6-4, 6-2, 6-2) et 1h36 de jeu. Du tac-au-tac. Après la qualification expéditive de Rafael Nadal sur le Central hier, Novak Djokovic lui a répondu dans la foulée avec une victoire convaincante face à Hubert Hurkacz. Trois sets sans fioriture et moins de 1h36 de jeu (6-4, 6-2, 6-2). Comme Rafa. Preuve que les deux favoris du tournoi arrivent bel et bien lancés Porte d’Auteuil. Et ils semblent ne pas vouloir traîner. Au prochain tour, c’est Henri Laaksonen, lucky loser, qui devra se coltiner le Serbe. Clairement pas un cadeau.
Stan Wawrinka
au rendez-vous du deuxième tour
Stan Wawrinka s’est imposé au premier tour de Roland-Garros. Mais le Suisse, tête de série numéro 24, a dû s’employer pour venir à bout du Slovaque Josep Kovalic en quatre sets (6-1, 6-7 [3], 6-2, 6-3). Le Suisse sera bien au rendez-vous du deuxième tour de Roland-Garros, mais sa rencontre face à Josep Kovalic, modeste 132e mondial, n’a pas été une formalité. Pour leur unique confrontation sur le circuit, les deux hommes s’étaient d’ailleurs déjà affrontés lors du premier tour des internationaux de France en 2017. Wawrinka l’avait emporté en trois sets (6-2, 7-6, 6-3).<