Autorisé à participer à l’Open d’Australie malgré de nombreuses critiques, Novak Djokovic n’est pas au bout de ses peines. Ce mercredi, l’Etat de Victoria a refusé la demande de visa du Serbe après une erreur de celui-ci, conduisant les autorités fédérales à demander un laisser-passer à l’Etat de Victoria.
Mardi, Novak Djokovic a obtenu une exemption médicale pour disputer et défendre son titre à Melbourne. A peine arrivé en Australie, hier, le numéro 1 mondial a pu se rendre compte que sa route jusqu’à un éventuel 10e sacre austral et un 21e Majeur ne serait sans doute pas uniquement obstruée sur les courts.
Selon The Age, Djokovic a bien embarqué pour Melbourne, bien posé le pied sur l’île continent sur les coups de 23H30 mais se serait trompé de… visa. Le document qu’il a rempli ne permettrait pas à son possesseur d’entrer sur le territoire australien si l’on n’est pas vacciné, relate le quotidien australien. Les services douaniers fédéraux ont demandé à l’Etat de Victoria de faciliter l’entrée de Novak Djokovic sur le territoire, ce que l’institution locale a refusé.

Pas de soutien à la demande de visa individuelle
Jaala Pulford, membre du gouvernement de l’Etat de Victoria, a confirmé l’information via un tweet publié dans la soirée de mercredi. « Le gouvernement fédéral a demandé si nous allions soutenir la demande de visa de Novak Djokovic pour entrer en Australie. Nous ne fournirons pas de soutien à la demande de visa individuel de Novak Djokovic pour participer à l’Open d’Australie 2022 du Grand Chelem. Nous avons toujours été clairs sur deux points : les approbations de visa sont du ressort du gouvernement fédéral, et les exemptions médicales sont du ressort des médecins. »
Un peu plus tôt dans la journée, Scott Morrison, le Premier ministre australien, avait tenu une conférence de presse au cours de laquelle il a demandé au numéro un mondial d’apporter des preuves solides justifiant sa dérogation. A défaut, Morrisson promettait au Serbe de repartir d’Australie manu militari. « Nous attendons sa présentation et qu’il nous fournisse des preuves pour soutenir cette dérogation, a-t-il déclaré. Si ces preuves sont insuffisantes, alors il ne sera pas traité différemment de qui que ce soit d’autre, et il retournera chez lui par le premier avion. Il n’y aura aucune règle spéciale pour Novak Djokovic. Pas la moindre »