Les joueurs de tennis non-vaccinés contre le Covid-19 pourraient avoir du mal à obtenir un visa pour participer à l’Open d’Australie, a averti mardi un responsable politique australien, jetant un doute sur la participation en janvier du triple tenant du titre Novak Djokovic.
«Je ne pense pas qu’un joueur de tennis non vacciné aura un visa pour venir dans ce pays», a déclaré Dan Andrews, Premier ministre de l’Etat de Victoria, dont la capitale Melbourne accueille en janvier l’Open d’Australie. «Le virus se désintéresse de votre classement ou du nombre de tournois du Grand Chelem que vous avez remportés», a ajouté le responsable politique : «Et si ces joueurs obtenaient un visa, il leur faudrait sans doute rester en quarantaine pendant deux semaines, contrairement aux autres joueurs vaccinés».

RÉOUVERTURE DES FRONTIÈRES À PARTIR DE NOVEMBRE
Triple tenant du titre à Melbourne et en quête d’un historique 21e titre en Grand Chelem, le N.1 mondial Novak Djokovic a publiquement pris position contre le vaccin contre le Covid-19, refusant de dire s’il avait lui-même été vacciné. Face à la crise sanitaire mondiale, l’Australie a fermé ses frontières il y a 19 mois, introduisant certaines des restrictions les plus strictes au monde en matière de Covid-19 et bloquant des dizaines de milliers d’Australiens à l’étranger.
Dans le cadre d’une feuille de route nationale post-pandémie, les frontières devaient rouvrir progressivement en novembre, mais seuls les Australiens et les résidents permanents seront autorisés à entrer dans un premier temps, avec une quarantaine obligatoire à domicile. Evoquant par ailleurs le Grand Prix de Formule 1 d’Australie, prévu le 10 avril 2022, Dan Andrews a aussi estimé que ses spectateurs devraient être vaccinés.
«Le Grand Prix a lieu en avril, je ne pense pas qu’il y aura alors beaucoup de spectateurs qui n’auront pas reçu leur deux doses de vaccin», a-t-il estimé.