Les vents violents qui ont frappé les régions de Ziban lors des tempêtes de sable survenues dans la nuit de mardi à mercredi ont endommagé entre 20 à 30 % des cultures protégées sous serre, a indiqué mercredi l’Association de wilaya des cultures protégées. «Les intempéries qui se produisent rarement à Biskra avec de telle violence, ont causé des dégâts importants, destruction des structures métalliques des serres, détérioration de la plasticulture ainsi que les réseaux d’irrigation goutte à goutte, en plus des pannes d’électricité signalées dans plusieurs régions agricoles et la perturbation des activités agricoles», a précisé à l’APS, le président de l’association, Brahim El Ouafi. Il a également déclaré que ces tempêtes ont provoqué «la consternation des agriculteurs, qui ont dépensé beaucoup d’argent pour l’installation des serres pour protéger leurs produits en prévision du lancement de la nouvelle saison agricole de ce genre de culture». Le président de l’Association de wilaya des cultures protégées a aussi souligné que «ces tempêtes de sable ont causé la détérioration des boutures de diverses variétés de légumes que les agriculteurs avaient entamé la plantation. Selon le même intervenant, les pertes des agriculteurs varient d’une région à l’autre, relevant des dégâts à hauteur de 20% dans les zones El Marhoum dans la commune de Laghrous, à Selka dans la commune de Tolga et également à Lioua, Ourlal, Oummache et Loutaya tandis que les dégâts dans les régions Est de la wilaya telles que Zeribet El Ouadi, Ain Naga et Sidi Okba s’élèvent à 30%. Les services agricoles de la wilaya de Biskra recensent plus de 165 000 serres dont 1 700 multi-chapelles à travers les communes de la wilaya qui produisent diverses variétés de primeurs, tomates, poivrons avec ses deux variétés, concombres et courgettes, ainsi que des variétés de pastèque et de melon.