Téléphonie mobile / E-paiement : Djezzy revendique 5 000 transactions bancaires en trois moisL’opérateur de téléphonie mobile Djezzy a organisé un séminaire sur le paiement électronique. Plusieurs acteurs impliqués dans la vulgarisation de ce mode de paiement ont été invités, dont la GSM Association comme invitée d’honneur de l’événement.

Voulant marquer son intérêt résolu pour l’e-paiement, Djezzy a signé, en octobre dernier, une convention avec la Banque algérienne du développement rural (Badr) pour inciter ses clients à adopter le paiement à distance dans le règlement de certains services financiers. D’ailleurs, depuis la signature de cette convention, l’opérateur a enregistré plus de 5 000 transactions bancaires. Ce chiffre a été dévoilé par le président exécutif de Djezzy, Vincenzo Nesci, à l’occasion d’un séminaire sur l’e-paiement, lors duquel il a affirmé que l’opérateur de téléphonie mobile apportera «sa contribution à la vulgarisation de l’utilisation des moyens de paiement modernes dans le cadre de la politique du gouvernement. » Il a, par ailleurs, précisé que les espaces de vente du pays « seront dotés de 10 000 terminaux de paiement électronique (TPE) qui viendront s’ajouter aux 5 000 appareils installés en 2016, illustrant la volonté des autorités de généraliser l’utilisation de la carte interbancaire (CIB) et inter-postale (CIP) ». Ces installations permettent aux abonnés de Djezzy, porteurs d’une carte interbancaire (CIB) affiliée au réseau monétique interbancaire national, d’acheter du crédit ou payer leurs factures sur le site internet de Djezzy via des interfaces appelées «e-Flexy » et « web-facture ». Pour Vincenzo Nesci, la généralisation de ce moyen de paiement aura comme support le développement du secteur des télécommunications. Par ailleurs, la croissance de l’usage de l’Internet mobile grâce au déploiement de la 3G et, maintenant, de la 4G, qui permet le très haut débit avec une vitesse de connectivité importante, offre aujourd’hui à l’Algérie une véritable plateforme numérique. Le recours à cette technologie, estime le directeur de Djezzy, constitue les bases d’une économie digitale qui, bien évidemment, ne peut fonctionner sans une adaptation aux moyens de paiements modernes, et ce, dans le but de faciliter la vie des citoyens et contribuer à une meilleure traçabilité des flux financiers. M. Nesci prédit des perspectives prometteuses aux paiements par mobile. Ce qui donnera, d’après lui, « un coup d’accélérateur qui aidera à l’émergence de l’économie numérique pour laquelle nous contribuons à travers la mise en place d’un écosystème digital et le soutien apporté aux jeunes porteurs de projets innovants ».