Les entretiens entre le Chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, et le Président du Conseil italien, Giuseppe Conte, ont débuté jeudi au siège de la Présidence de la République. Le Président du Conseil italien est arrivé auparavant à Alger pour une visite de travail et s’est entretenu au Palais du gouvernement avec le Premier ministre, Abdelaziz Djerad. Cette visite, « qui s’inscrit dans la dynamique des efforts de la communauté internationale pour circonscrire le conflit en Libye et lui apporter une solution durable, permettra aux responsables des deux pays de poursuivre et d’approfondir leur concertation sur la crise libyenne mais aussi sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun« , avait indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères. « Il convient de souligner que la diplomatie algérienne est particulièrement engagée sur la question libyenne et qu’elle mène depuis plusieurs semaines des efforts intenses en vue de créer les conditions propices à une relance effective du dialogue inter-libyen et de l’initiative de paix des Nations-Unies. Ces mêmes efforts ont d’ailleurs contribué au cessez-le-feu observé sur le terrain« , avait ajouté la même source. Sur un autre plan, la visite du Président du Conseil italien en Algérie « fournira également l’opportunité aux responsables des deux pays de procéder à l’examen des dossiers bilatéraux et de mettre en perspective les principales échéances bilatérales à venir, en particulier la prochaine session de la Réunion bilatérale de haut niveau, dont la tenue est prévue à Alger au cours du premier semestre de cette année« .

Les entretiens ont été élargis, jeudi après-midi, aux membres des deux délégations.