Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a ordonné, lors de la réunion du Conseil des ministres qu’il a présidée dimanche, la révision des statuts particuliers de toutes les catégories professionnelles du secteur de la santé, en oeuvrant à promouvoir et moderniser la prise en charge hospitalière et les services de santé, a indiqué un communiqué du conseil des ministres.

Le Président Tebboune a ordonné “la révision des statuts particuliers de toutes les catégories professionnelles du secteur de la santé, et de promouvoir, moderniser et uniformiser la qualité de la prise en charge hospitalière et des services de santé”.

Il a également donné des instructions pour la mise en place d’un “système de travail interne pour les hôpitaux, à même d’assurer un suivi électronique des dossiers médicaux retraçant le parcours du patient, et de réduire la pression sur les médecins”. Le président de la République a souligné que “le principal problème du secteur de la santé ne concerne pas la structuration, mais plutôt la gestion”, relevant que la réforme “doit se poursuivre tout au long de l’année et non pas pendant une période définie”.

Le Président Tebboune a indiqué, dans le même cadre, que “la situation générale vécue par le pays a eu un impact négatif sur le secteur de la santé, toutefois sa situation qui exige une révision radicale ne signifie pas nécessairement sa reconstruction à partir de zéro”.

Mettant l’accent sur l’importance de “motiver les médecins et les paramédicaux en créant une atmosphère socioprofessionnelle optimale de manière à leur permettre d’exercer confortablement leurs missions et mieux accomplir leur devoir professionnel”, le Chef de l’Etat a souligné la nécessité “d’assurer un recyclage professionnel aux agents paramédicaux, à travers des sessions de formation pour leur insertion dans le mécanisme des promotions administratives et professionnelles”.

Il a appelé, dans ce sens, à “séparer entre la gestion administrative et la gestion médicale, et se diriger vers la spécialisation des hôpitaux pour créer des pôles de soins en mesure de contribuer à desserrer l’étau sur les hôpitaux nationaux”.

Le Président Tebboune a préconisé de “soutenir la spécialisation des hôpitaux par la signature de contrats avec des hôpitaux internationaux spécialisés, en vue de prendre en charge en Algérie les opérations chirurgicales des cas complexes nécessitant des soins spécifiques”.

A cette occasion, le président de la République a salué les efforts consentis par les médecins et les personnels de la santé ces dernières années durant les crises sanitaires que le pays a traversées.