Le chef de l’Etat Abdelmadji Tebboune a gracié 1076 détenus condamnés définitivement à l’occasion du mois de Ramdhan et ce en vertu de l’article 91 de la Constitution notamment les alinéas 7 et 8.

Selon le même communiqué publié sur la page facebook de la présidence, des mesures de “clémence” ont été prises en faveur de 70 détenus accusés d'”atteinte à l’ordre public”.