Ahmed Taleb Ibrahimi, Ali Yahia Abdenour et le général à la retraite Rachid Benyelles ont appelé « avec insistance« , ce samedi 18 mai, dans une déclaration commune publiée ce samedi matin sur le site électronique du journal « El Bilad » , l’état-major de l’armée nationale à ouvrir un dialogue « sincère et direct » avec les représentants du Hirak ainsi qu’avec les partis politiques et les « forces sociales » soutenant le mouvement populaire afin d’aboutir à une « solution politique consensuelle dans les plus brefs délais ».
Dans le même texte (intitulé « un appel pour une solution consensuelle« ) les signataires se demandent « comment est-il possible d’imaginer l’organisation d’une élection libre et propre alors que la plus grande majorité du peuple la refuse parce qu’elle sera organisée par des institutions qui sont toujours gérées par des forces inaptes et qui sont contre un changement constructif?« .

Capture écran de l’article publié sur « elbilad.net »

Le trio avait déjà lancé, ensemble, un appel (le 7 octobre 2017) pour exprimer leur refus d’un cinquième mandat de l’ex-président, Abdelazziz Bouteflika.

Plus de détails dans nos prochaines éditions