Il y a quelques jours, dans cet espace, il était question de l’omerta générale sur le nombre des vaccinés en Algérie. Voici qu’hier, le Pr Riad Mahyaoui, membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, sort un chiffre, ou plutôt une estimation (c’est déjà ça). «Près de deux millions d’Algériens ont été vaccinés à ce jour», a-t-il déclaré hier sur les ondes de la radio nationale. Ce n’était pas trop tôt. C’est que l’«événement» est de taille. C’est la première fois, concernant ce dossier des vaccinés en Algérie, qu’un chiffre, même approximatif, est donné.
Evidemment, c’est loin d’être une allusion quant à une éventuelle «synchronisation» entre les lignes suscitées et la déclaration du professeur. Toutefois, comment ne pas se gratter la tête ! Faut-il à chaque fois titiller les responsables, pour voir au bout un «écho» répondant favorablement aux attentes des citoyens ? Pourtant, il est clair, et c’est la moindre des choses, que quel que soit le secteur dont il a la charge, le responsable, qu’il le veuille ou pas, doit rendre des comptes. Pas uniquement à sa hiérarchie, mais (oui, oui), également aux citoyens.
Pour revenir à l’information rapportée par le Pr Mahyaoui, une opération de calcul s’impose. Il y a moins d’une semaine, la directrice générale de la Pharmacie au ministère de la Santé, Wahiba Hadjoudj, indiquait que depuis le 31 janvier dernier, l’Algérie avait reçu 2,5 millions de doses de différents vaccins. La même responsable avait également précisé qu’une autre quantité (trois millions) devrait arriver avant la fin de ce mois. L’opération est donc simple. L’Algérie a reçu 2,5 millions de doses de vaccins, et (selon le Professeur Mahyaoui) «près» de 2 millions ont été vaccinés. Donc, il y a encore 500 000 encore disponible. Point de pénurie à l’ombre.
Il est ainsi clair que la campagne de vaccination en Algérie, sur laquelle il y a eu de nombreuses spéculations (à ce jour d’ailleurs), ne se bloque pas au niveau de la quantité des doses. Les problèmes se trouvent ailleurs…