Les services de la Police judiciaire ont enregistré, durant l’année 2019, quelque 250.000 affaires et arrêté plus de 220.000 individus, a fait savoir, mercredi à Alger, le chef de la cellule de communication et de presse à la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), le Commissaire divisionnaire Amar Larroum. Le bilan 2019 des activités de la direction de la Police judiciaire présenté par M. Amar Larroum, lors du Forum de la Sûreté nationale animé par le directeur de la police judiciaire, le contrôleur de police Arezki Hadj-Said, à l’Ecole supérieure de Police «Ali Tounsi» en présence de nombre de cadres, fait état de l’enregistrement de 249586 affaires, dont 165581 traitées, soit un taux de 66,34 %, avec l’arrestation de 220209 mis en cause, précise un communiqué de la DGSN. En outre, les services de la police ont effectué 154959 descentes dans des foyers de criminalité. A travers le territoire de leur compétence, ces services ont enregistré également «93034 affaires relatives aux crimes et délits contre les biens, dont 31245 traitées», en sus de 33079 autres liées aux crimes de stupéfiants, dont 32796 ont été traitées, soit un taux de 99,14%». S’agissant de la cybercriminalité, le communiqué a fait état de «4210 affaires enregistrées, dont 3274 traitées, outre 5822 affaires liées aux vols de voitures recensées l’année dernière».
Pour ce qui est du bilan de la lutte contre le crime organisé en 2019, le contrôleur de Police, Hadj Saïd Arezki a évoqué «l’arrestation de 15481 mis en cause dans 9206 affaires liées au trafic de drogues, outre la saisie de 8626,112 kg de cannabis, 304 gr d’héroïne, 10101 gr de cocaïne et 1677343 comprimés psychotropes». Quant aux activités du bureau de l’Interpol à Alger, le même responsable a fait état de «462843 opérations de recherches effectuées sur les bases de données Interpol par les autorités compétentes au niveau des Sûretés de wilayas». Les services de la Police des frontières ont effectué 595059 opérations de recherches similaires ayant donné lieu à l’arrestation de 34 personnes recherchées en Algérie, en vertu des mandats d’arrêt internationaux, la découverte de 153 documents de voyages volés ou perdus et la récupération de 122 véhicules recherchés à l’international. Dans le même sillage, le commissaire divisionnaire Omar Laâroum a mis en avant le rôle des services de la Police judiciaire en matière de lutte contre la criminalité et de sensibilisation des différentes catégories de la société, notamment les enfants scolarisés aux dangers de la drogue et de la mauvaise utilisation de l’Internet et les réseaux sociaux, en sus de la protection des franges vulnérables, comme les femmes et les enfants. Il a relevé, par ailleurs, la contribution de la direction de la police judiciaire dans l’aide apportée aux chercheurs et étudiants pour la réalisation de leurs études et recherches universitaires en matière de criminologie et de criminalistique. n