Sans une pluie de trois-points pour faire exploser la défense adverse, la mission des Mavericks s’est avérée bien plus compliquée que lors des deux matches précédents.
Battus à deux reprises à l’extérieur, les Suns se sont bien repris en dominant leur sujet devant leur public la nuit dernière (110-80). Une victoire solide pour Devin Booker (28 points) et ses coéquipiers. Ils ont surtout fait la différence lors du troisième quart-temps. Phoenix menait de 3 petits points à la pause (49-46) avant d’enclencher la machine au retour des vestiaires. Les joueurs de Monty Williams ont passé un 17-0 dévastateur pour prendre le contrôle de la partie – et de la série du même coup – en enchaînant les contre-attaques, les trois-points et les paniers à l’intérieur. Dallas n’a pas marqué le moindre panier pendant plus de 5 minutes, subissant la défense étouffante de Mikal Bridges et compagnie.
Luka Doncic (28 points) a fini par stopper l’hémorragie mais le mal était déjà fait. Le Slovène et ses coéquipiers ont ensuite essayé de courir après le score pendant le reste de la partie, sans jamais revenir à hauteur. Ils ont manqué d’adresse à trois-points (8 sur 32 contre 20 paniers primés marqués lors du Game 4) mais ils ont aussi perdu beaucoup de ballons, ce qui les a empêché de profiter du nouveau «petit match» de Chris Paul au scoring.
Le meneur All-Star a une nouvelle fois été limité sous les 10 points (7) mais il a distribué 10 passes décisives. Les Mavericks chercheront à se maintenir en vie lors du Game 6, cette fois-ci disputé à Dallas. n