L’ancien ministre de la Santé Redjimi Mourad est décédé, hier, a annoncé le ministre de la Santé, Abderahmane Benbouzid, qui a présenté ses condoléances à la famille et aux proches du défunt. Chef de service de cardiologie au centre hospitalo-universitaire d’Hussein Dey, le défunt a été ministre de la Santé de 2003 à 2005 avant de s’installer dans le secteur libéral.
M. Redjimi a succombé à sa contamination au coronavirus, selon la même source. Suite à cette disparition, la Société algérienne de cardiologie a rendu un hommage appuyé à un «ténor» de la spécialité en Algérie. Cette triste disparition s’ajoute aux nombreuses autres qui ont endeuillé le secteur de la santé en pleine crise sanitaire.