La rentrée universitaire 2022/2023 dans le Sud du pays a été marquée par l’ouverture de nouvelles spécialités visant à renforcer la carte de formation universitaire et répondre aux besoins de l’environnement socioéconomique de la région.

Dans ce sillage, neuf (9) nouvelles spécialités en licence et en master sont ouvertes dans l’Université Kasdi Merbah d’Ouargla (UKMO), au titre de la nouvelle saison universitaire. Il s’agit, entre autres, de la biotechnologie végétale, l’amélioration des plantes, la technologie agroalimentaire, le contrôle de la qualité, l’écologie animale et l’hygiène et sécurité, ont indiqué des responsables de cet établissement de l’enseignement supérieur. L’introduction de ces nouvelles spécialités s’inscrit dans le cadre de l’ouverture de l’université sur son environnement socioéconomique et ce, pour répondre au mieux aux exigences du marché du travail en matière de cadres qualifiés, ont-ils souligné. La saison 2022/2023 a été marquée aussi par l’orientation de plus de 5.500 nouveaux bacheliers vers l’université d’Ouargla, ajoute la même source, signalant que l’effectif estudiantin, avec ces nouveaux inscrits, avoisinera, actuellement, les 30.000 étudiants répartis sur dix facultés et deux instituts. L’offre de formation dans l’université de Ghardaïa a été renforcée par l’ouverture de sept (07) nouvelles filières au profit des étudiants pour cette année universitaire 2022/2023. Selon le vice doyen de la faculté des sciences et technologies, Dr Mohamed Arif, la formation en licence (système LMD) comptera cette année 4 nouvelles spécialités, (électrotechnique, électromécanique, électro énergétique et physique des matériaux) introduites dans le cursus universitaire pour répondre aux besoins économique et sociale de la région afin de faciliter l’employabilité des diplômés. Trois nouvelles filières en master adaptées aux besoins de l’environnement socioéconomique de la région ont été également introduites pour cette rentrée, à savoir énergie renouvelable en mécanique, physique énergétique et énergie renouvelable ainsi qu’une filière de production animale, a fait savoir Arif. «L’Université de Ghardaia oeuvre pour une adéquation entre formation et emploi ainsi que pour doter la région de compétences pour réussir dans une économie de la connaissance globalisée», a précisé le même responsable. L’université de Ghardaia accueillera au titre de cette rentrée, 2625 nouveaux bacheliers orientés vers 44 filières dans la formation de licence, 2755 étudiants en master répartis sur 46 filières et 120 étudiants préparant un doctorat. Quelque 10.000 étudiants dont 2.250 nouveaux inscrits au titre de la rentrée universitaire 2022-2023 ont rejoint, par ailleurs, les différentes facultés de l’université «Tahri Mohamed» (UMTB), à Bechar. «Pour cette nouvelle année universitaire, nous avons enregistré l’inscription de 2.250 nouveaux bacheliers, contre 1.600 inscrits l’année précédente», a précisé le professeur Medjaoud Mohamed, en marge d’une cérémonie de lancement de la rentrée universitaire 2022-2023. Pour cette nouvelle année universitaire, deux (2) nouvelles spécialités de formation en science d’architecture et en sciences de l’information, ont été ouvertes au profit des nouveaux inscrits, a-t-il ajouté. «En matière de nouvelles infrastructures universitaire, nous prévoyons a court terme l’ouverture de la nouvelle faculté de médecine d’une capacité de 2.000 places pédagogiques et ce, au pôle universitaire de Lahmar au Nord-ouest de Bechar, en plus d’une nouvelle résidence universitaire de 1.000 lits, pour le renforcement de la formation en sciences médicales et la prise en charge conséquente du segment hébergement et restauration des étudiants’’, a-t-il souligné. A l’université d’Adrar, la nouvelle année a été marquée par l’inscription de 2.309 nouveaux étudiants. Cet effectif s’ajoute à plus de plus 16.000 inscrits dans différentes spécialités de cet établissement de l’enseignement supérieur. (APS)