L’impératif de disposer de statistiques fiables a été aussi l’un des sujets examinés, dimanche, en Conseil des ministres, tant il est vrai qu’il y va de la réussite des plans de relance socioéconomique.
Le chef de l’Etat a, à nouveau, appelé à accélérer la numérisation aux fins de sortir des statistiques approximatives qui, il faut le souligner, ont une incidence négative sur l’évolution de l’économie et des politiques économiques. Le chef de l’Etat a ainsi appelé à associer les collectivités locales dans l’élaboration du réseau national des statistiques, pallier les lacunes par le recrutement d’agents spécialisés au niveau de toutes les institutions étatiques, y compris les communes, aux fins de définir les potentialités et besoins à travers des chiffres détaillés aux niveaux local et central.
Il a également invité les institutions publiques en charge de l’information statistique d’utiliser les moyens de l’Etat pour la prise de vues aérienne et le cadastre en vue de disposer d’indicateurs précis.
Le Président de la République a chargé le ministère de tutelle de veiller à opérer une révolution en matière d’élaboration de statistiques précises et réelles, permettant de cristalliser la nouvelle approche socio-économique, loin des procédés classiques, et de contrer toute forme de récupération politique et de désinformation de l’opinion publique. H. O. M.