Le dernier combat de la trilogie entre Conor McGregor et Dustin Poirier n’aura pas eu l’épilogue attendu samedi soir à Las Vegas dans le cadre de l’UFC264. Dans une T-Mobile Arena sous le choc, McGregor a été déclaré K.-O. technique par les docteurs au terme du premier round à cause d’une grave blessure à la jambe gauche, subie quelques secondes plus tôt. Sur une action anodine, en reprenant son appui derrière lui, l’Irlandais a vu sa jambe se dérober totalement.
L’image avait de quoi donner un haut-le-coeur tant la jambe gauche a été déformée sur l’action. Après le combat, Dana White, le patron de l’UFC, a confirmé qu’il s’agissait bien d’une fracture et que McGregor, évacué sur civière, allait être opéré au plus vite.
Il est probable que son absence durera six à neuf mois, contraignant l’Irlandais à attendre 2022 avant de retrouver les rings.
L’idée d’un match 4 déjà lancée
Poirier remporte donc la belle entre les deux hommes qui étaient à une victoire partout avant cela. Malgré l’importante animosité manifestée par McGregor avant le combat (il avait même déclaré qu’il prendrait la vie de son adversaire), le natif de Louisiane n’a pas voulu en rajouter.
«On ne parle pas comme ça, a-t-il soufflé à propos des ‘’menaces’’ de son adversaire, mais j’espère qu’il pourra rentrer en bonne santé auprès de sa famille.»
Ce scénario ouvre bien sûr la porte à un Poirier-McGregor 4. «On ne peut pas avoir un combat qui se termine de cette façon, a reconnu White. Mais qui sait combien de temps Conor sera absent ? Poirier va suivre son chemin jusqu’à ce que Conor soit prêt.» Lors de son prochain combat, Poirier devrait affronter Charles Oliveira pour la ceinture de champion dans la catégorie des poids légers. <