La bouffée d’oxygène est importante. La JS Kabylie, comme de nombreux clubs algériens, est à l’agonie sur le plan financier. Et cela s’est répercuté négativement sur les performances des « Canaris ». Ainsi, trois sponsors sont venus à la rescousse. Aussi, il y a eu la prime de l’excellente participation à la Coupe de la Confédération CAF lors de la précédente édition qui a été versée par la Fédération algérienne de football (FAF) avec une petite « faveur » à la clé.

Par Mohamed Touileb
Comme annoncé par nos soins, le président Yazid Yarichène a vu les membres du Conseil d’Administration de la JS Kabylie refuser sa démission. Ainsi, le successeur de Chérif Mellal restera aux commandes du club et devrait pouvoir remettre de l’ordre et soigner les économies des « Canaris ».

Une prime qui arrive à temps
En effet, trois entreprises vont présenter des aides financières sous forme de sponsoring. Parmi elles, on retrouve l’opérateur téléphonique Mobilis. Cette démarche corrobore avec la déclaration de Charaf-Eddine Amara. Le président de la FAF a estimé que : « la JS Kabylie est l’un des plus glorieux clubs d’Algérie qui respire l’esprit national. Un club qui a hissé tout haut le drapeau de l’Algérie à travers les stades du Continent et nous nous faisons un devoir et un engagement d’y être à ses côtés à chaque fois que la situation l’exige. La Fédération est la maison de la JSK et de toutes les équipes algériennes et ses portes resteront ouvertes à tous ». D’ailleurs, l’instance a aussi versé la prime qu’elle devait aux « Lions de la Djurdjura ». Elle représente le « prize money » de la campagne africaine de la saison écoulée. « La Fédération algérienne de football (FAF) tient à informer l’opinion publique nationale et sportive – les supporters de la JS Kabylie en particulier- que les primes liées à la participation du club à la Coupe de la Confédération africaine 2020-2021 ont été versées en intégralité sur le compte de la SSPA JS Kabylie en date du 17 février 2022, soit au lendemain de l’audience accordée par le président de la FAF, Charaf-Eddine Amara aux responsables du club », a notifié la structure footballistique dans un communiqué samedi.

750.000 dollars virés en dinars
Il est à noter que le finaliste de la Coupe de la Confédération CAF touche 750.000 dollars. Une somme qui a été virée en dinars comme le précise la FAF et aux taux de change officiel. Ce qui lui permet d’enregistrer une entrée en devises importantes en temps de crise. Parallèlement, l’organe fédéral a aussi fait une faveur au club le plus titré d’Algérie. « Consciente de la nécessité de contribuer à atténuer des difficultés financières que traverse le club, la Fédération algérienne de football a, par ailleurs, décidé de reporter l’exigence du règlement d’une dette d’un montant de 40 millions DA, détenue auprès du club et accordée comme avance pour faire face aux besoins financiers lors de la même campagne de la Coupe de la CAF. Cette dette sera retenue sur des entrées futures de la JSK », annonce-t-on du côté de Dely Brahim.
Huitièmes à trois longueurs du podium à l’issue de la phase ‘’aller‘’ du championnat, les camarades de Harrag devraient avoir une seconde partie de saison bien plus stable sur le plan budget. Toutefois, il faut savoir que l’élimination de la Coupe de la CAF représente un manque à gagner conséquent. Peut-être que si le soutien était arrivé dès le début, le team de la Kabylie n’aurait pas « bradé » sa participation par crainte de ne pas avoir l’argent nécessaire d’honorer sa participation continentale. n