L’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise, sous l’égide du ministère de la Culture et en partenariat avec l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïeh, l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins (ONDA), l’Entreprise nationale de radiodiffusion sonore (ENRS) et l’Etablissement public de télévision (EPTV), la représentation à Alger du spectacle musical Madiba, en hommage à Nelson Mandela, et ce, le samedi 11 février à 19h à l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïeh.

Cet événement coïncide avec le 27e anniversaire de libération de Nelson Mandela. Le musical Madiba, de Jean-Pierre Hadida (auteur-compositeur) et Alicia Sebrien (coauteur), regroupe 22 artistes, entre chanteurs, danseurs et acteurs qui mettent en lumière «la nation arc-en-ciel» sur des chansons et des chorégraphies qui célèbrent la tolérance et la liberté. Une histoire d’amour et de paix. «Jamais un homme n’a été aussi présent pendant son absence. Nelson Mandela est resté 27 ans prisonnier, isolé, loin des siens mais si proche de la cause qu’il défendait..», est-il mentionné sur le dossier de presse du spectacle. Et pour lui rendre hommage, «ce spectacle musical retrace l’histoire d’amour, au départ impossible de deux êtres qui dans la lumière de Mandela vont combattre pour leurs idéaux». Madiba le musical s’organise autour de trois grandes parties : «Johannesburg années 50», vingt ans plus tard, et enfin la libération de Mandela après 27 ans de prison. Avec la grande histoire en toile de fond et le parcours de Nelson Mandela, une histoire d’amour impossible naîtra entre deux êtres. «Danses africaines, chœurs traditionnels s’alternent avec des chansons d’amour et des titres rythmés et rassembleurs. La présence bienveillante du grand homme va stimuler les héros de ce spectacle et leur histoire d’amour va s’inscrire dans une des plus belles pages de l’humanité», précise-t-on encore dans la présentation du spectacle. Construit comme un «carnet de croquis dessinés par Will, jeune artiste victime de l’apartheid» et un des personnages principaux de Madiba, le spectacle est également «un regard, une vision de l’artiste qu’il est, qui s’exprime et qui dessine ce monde qui le rejette et qu’il a presque appris à accepter…». Enfin, notons que les billets seront mis en vente à partir du mardi 8 février, de 10h à 17h, à Dar Abdeltif et à l’Opéra d’Alger. Prix : 1000 DA.