Samedi, 8 janvier, les services de la Conservation des forêts de la wilaya de Souk Ahras ont annoncé le lancement de l’exécution de plans de développement et de préservation des ressources forestières et la valorisation des forêts de chênes-lièges.

Il s’agit de l’intensification des actions de reboisement et l’extension de l’aire forestière de la wilaya frontalière, dont 22 % de la superficie sont couverts de forêts, de la création d’espaces entre les chênes-lièges notamment ceux n’ayant encore pas atteint le cycle de production, de l’ouverture de pistes et le creusement de tranchées de protection contre les incendies. Les forestiers de la région prévoient également la plantation d’arbres, notamment de chênes-lièges, qui constituent le plus important peuplement forestier dans la wilaya produisant annuellement 7 000 tonnes de liège. Les sept forêts de la wilaya, à savoir El Hmama, Boumerzeg, Ouled Bechih, Boussessou, Oued Mellegue, Sellaoua et de Souk Ahras, se composent essentiellement de pins d’Alep, de cyprès et de chênes-lièges. Dans le cadre des opérations de revalorisation de l’espace et du milieu forestier dans cette wilaya de l’extrême Est du pays, il a été procédé aussi à l’aménagement et à l’ouverture de pistes de 950 kilomètres, à l’entretien de jeunes plants sur 500 hectares, à la correction torrentielle pour 3 000 m3, l’aménagement de 20 sources d’eau et la plantation de 50 hectares en figue de Barbarie, a-t-on ajouté.
Ce patrimoine forestier constitue également un facteur d’absorption du chômage, générant de multiples opportunités d’emploi et d’amélioration du niveau de vie des populations riveraines, a souligné la même source. Les forêts de Souk Ahras renferment de multiples plantes médicinales et aromatiques dont le romarin, l’harmel, le genévrier et l’alfa et une riche faune dont le cerf de Barbarie, le lièvre, la perdrix et le sanglier, est-il indiqué.
Pour rappel, la campagne de reboisement 2021-22 dans la région avait été mise à profit pour procéder à la plantation à titre expérimental de 20 hectares de châtaigniers dans les forêts de Mechroha, avec un taux de réussite de 80%, outre la plantation de pistachiers de l’Atlas. Pour 2020, Souk Ahras a procédé à la plantation de 20 000 plants dans la forêt de Boussessou (commune de Taoura). En mars 2021, pas moins de 550 000 arbres ont été plantés pour remplacer les aires forestières détruites par des feux de bois