Une enveloppe de sept (7) millions de dinars a été débloquée pour indemniser cinq producteurs de tomate industrielle dans les communes de Sédrata et Zouabi (wilaya de Souk Ahras) suite aux dommages causés par les intempéries du début du mois septembre, a-t-on appris mardi du directeur local de la Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA), Mohamed Yazid Selmaoui. «Ces indemnisations ont concerné uniquement les agriculteurs assurés auprès de la CNMA, soit seulement 5 producteurs sur les 20 activant dans les deux communes de Sédrata et Zouabi», a précisé la même source qui a indiqué que les agriculteurs indemnisés ont perdu un total 27 ha de récoltes à cause de la grêle et des violentes intempéries ayant affecté la région au début du mois dernier. Soulignant l’importance pour tous les agriculteurs de souscrire à la CNMA, M. Selmaoui a regretté que de grandes superficies de pastèques, ainsi que d’importantes installations consacrées à l’irrigation et autres engins agricoles ont été détruits lors de ce même épisode météorologique sans qu’il y ait eu par la suite indemnisation des agriculteurs sinistrés. Il a également saisi l’occasion du coup d’envoi, ce mardi, de la campagne labours-semailles pour inviter les céréaliculteurs de la wilaya à se diriger vers les guichets uniques englobant la Banque de l’agriculture et du développement rural (BADR), la Coopérative des céréales et des légumes secs (CCLS) et la CNMA afin d’y accomplir les formalités d’usage pour assurer leurs récoltes et s’approvisionner en différents intrants, engrais, semences et autres.
M. Selmaoui a, dans ce même contexte, révélé que la valeur des indemnisations accordées aux céréaliculteurs de la wilaya suite aux dégâts occasionnés par les intempéries durant l’exercice 2018-2019 avoisine 1,3 million de dinars. Grâce aux multiples campagnes de sensibilisation contre les feux de récoltes, initiées par la CNMA conjointement avec la direction locale des services agricoles, la Protection civile et la Chambre d’agriculture, les superficies agricoles endommagées par les flammes ont été réduites à 25 ha en 2019 contre 45 ha en 2018, faisant ainsi baisser la facture des indemnisations de 1,5 million de dinars à 500 000 dinars. n