Cinq cas de fièvre aphteuse et deux cas de peste des petits ruminants (PPR) parmi les ovins ont été confirmés, dimanche après-midi, dans la commune d’Oum Laâdaim (wilaya de Souk Ahras)

, a révélé l’inspecteur vétérinaire relevant de la direction locale des services agricoles, Ahmed Mekitae. Le même responsable a précisé, à l’APS, que ces cas, enregistrés le 26 décembre dernier dans la commune d’Oum Laâdaim, ont été confirmés par des analyses effectuées au laboratoire vétérinaire régional de la wilaya voisine d’El Tarf, ajoutant que les 5 cas de fièvre aphteuse ovine se sont avérés positifs. Il a fait savoir, dans ce contexte, que la fièvre aphteuse et la peste des petits ruminants ont provoqué la perte de 10 moutons dans la commune d’Oum Laâdaim, en attendant les résultats d’autres analyses effectuées dans la commune de M’daourouch. Selon M. Mekitae, toutes les mesures nécessaires ont été prises par l’inspection vétérinaire pour lutter contre la propagation de ces maladies, conformément à la réglementation vétérinaire sanitaire en vigueur, appelant les éleveurs à isoler les troupeaux suspects et d’éviter le transfert de bétail. Il a fait état, à cet effet, de la fermeture des marchés de bétail à travers la wilaya pour prévenir la propagation de ces maladies à d’autres wilayas. Le même responsable a également appelé les éleveurs à utiliser de la chaux ou des détergents pour nettoyer les étables, les bergeris et tous les abris pour animaux, en plus de la nécessité de contacter immédiatement les services de l’inspection vétérinaire en cas de suspicion d’apparition de ces maladies. M. Mekitae a voulu, par ailleurs, rassurer les éleveurs sur la disponibilité du vaccin lequel sera, selon lui, disponible au cours de la « première moitié du mois de janvier ». Le même responsable a rappelé, en outre, que le cheptel de la wilaya frontalière de Souk Ahras est estimé à 350 000 têtes de moutons, 100 000 têtes de caprins ainsi que 100 000 bouvins, dont 45 000 vaches laitières.