Après l’échec de dimanche dernier, le sélectionneur de l’équipe nationale, Georges Leekens, sera contraint d’apporter quelques changements au niveau de sa composante, en vue du match « décisif » face à la Tunisie, demain au stade de Franceville (17h00) dans le cadre de la 2e journée (Gr. B) de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2017 au Gabon.

Le premier changement notable se situe au niveau du couloir droit de la défense avec la titularisation quasi-certaine de l’Usmiste Mohamed-Rabie Meftah aux dépens de Mokhtar Belkhiter, tenu pour responsable des deux buts inscrits par le Zimbabwe (2-2) lors du premier match. D’ailleurs, Meftah avait remplacé l’arrière droit du club africain au début de la deuxième mi-temps du match face au Zimbabwé. Avec plus d’expérience dans les jambes, Meftah devrait apporter plus d’équilibre à son poste et contribuer aux actions offensives, chose que Belkhiter n’a pas pu assurer. Autre remplacement, c’est celui de Hillal Al Arabi Soudani qui est forfait sur blessure pour le match de la Tunisie. Cette défection devrait emmener Leekens à faire confiance à Rachid Ghezzal ou bien Sofiane Hanni, même si le sociétaire de l’Olympique Lyon (Ligue 1/France) semblant cependant en ballottage favorable. D’ailleurs, l’entrée en cours de jeu des cadets de la famille Ghezzal face au Zimbabwe a satisfait le coach national qui n’a pas tari d’éloges sur le joueur à son entourage à l’issue de la partie mais aussi lors de la conférence de presse d’après match. Un troisième changement pourrait également intervenir dans le onze national, avec l’entrée dès l’entame du milieu de terrain de Dijon, Mehdi Abeid à la place de Adlane Guedioura. En effet, n’ayant pas su jouer son rôle de récupérateur tout au long de la rencontre, le joueur de Watford qui avait été préféré à Abeid à la dernière minute pourrait perdre sa place. Abeid, 25 ans, 4 sélections avec les Verts devra composer le milieu de terrain récupérateur avec Nabil Bentaleb, même si ce dernier sera appelé à plus jouer vers l’avant. Il faut dire que la piètre prestation des Verts face aux «Warriors», pour leur début dans cette CAN-2017, va pousser le coach national à réagir pour corriger les erreurs commises, d’autant que le match face à la Tunisie est d’ores et déjà décisif. «C’est un derby. Ce sera un match particulier pour les deux pays, compte tenu de la proximité géographique « dira au sujet de cette rencontre, le coach des Verts. C’est ainsi que le sélectionneur national s’attellera d’ici au match face à la Tunisie à préparer une équipe conquérante qui tâchera de vaincre et surtout convaincre, trois jours après une entrée en lice ratée des Algériens. Les Algériens après avoir effectué une séance d’entraînement tactique mardi à Moanda, s’entraînemront pour la dernière fois cet après-midi sur la pelouse du stade de leur résidence à Moanda avant leur match important face aux coéquipiers d’El Msakni.