Le Groupe Sonelgaz mettra en place un indicateur de veille pour recenser les cas de discrimination entre les hommes et les femmes au travail, le but étant de développer les droits de la femme à l’intérieur de ses services et de ses filiales, a fait savoir lundi à Alger le Président directeur général (P-dg) du Groupe, Chaher Boulakhras Dans son allocution lors d’une cérémonie de célébration de la Journée internationale de la femme, M. Boulakhras a indiqué que Sonelgaz œuvrera à suivre cet indicateur qui focalisera essentiellement sur le recensement des disparités dans les salaires et l’évolution dans la carrière professionnelle, l’éventualité de l’accès de la femme à des postes de responsabilité, ainsi que sur le recrutement. Dans ce cadre, le premier responsable de Sonelgaz a assuré que le Groupe mobilisera « tous les efforts» pour la concrétisation de l’égalité entre les deux sexes, par l’instauration de la transparence, s’engageant à «encourager les femmes qui réussissent et se distinguent dans différents métiers, les femmes aux premières lignes, ainsi que les femmes dans les postes de responsabilité et qui sont à exemple à suivre».
Affirmant que Sonelgaz oeuvre actuellement à soutenir l’élément féminin, en vue de lui permettre d’exercer, dans une large mesure, les métiers difficile, dit «métiers de première ligne», le P-dg a relevé que le Groupe compte actuellement quelque 4.000 femmes ingénieurs et techniciennes.
En cette occasion, des cadres et
des travailleuses du Groupe, ainsi qu’un nombre de journalistes relevant de différents médias ont été honorées. (APS)