La Direction de distribution de Sonalgaz (SDC) de Boumerdès a organisé, la semaine dernière durant trois jours, des portes ouvertes sur l’utilisation sûre et rationnelle des énergies électriques et gazières. L’objectif de ces journées, destinées au large public, est de rationaliser et d’économiser ces énergies fortement utilisées en usant de simples gestes quotidiens, ont expliqué les agents de la SDC. « L’abonné peut économiser de 20 à 40 % de la facture de consommation », ont-ils précisé. Il a été mis en exergue également la bonne et la meilleure utilisation des énergies afin d’éviter notamment les cas de monoxyde de carbone en cette période hivernale. 

 

En matière de gaz naturel, plusieurs opérations de raccordement, qui toucheront près de 59 900 abonnés, notamment dans les localités d’Afir, Bordj Menaïel, Timezrit, Ammal et Baghlia, sont en cours de réalisation selon le directeur de la SDC, lors d’une conférence de presse organisé à la fin des journées. D’autres projets de raccordement en gaz naturel dans les localités de Naciria, Dellys, Tidjelabine, Boudouaou, Keddara et Ouled Moussa sont prévus dans le dans le cadre de la signature d’un programme entre le FCCL, la DAL et Sonelgaz, a-t-il ajouté.
En dépit des efforts fournis pour répondre aux besoins des abonnés, la wilaya de Boumerdès connaît un retard considérable en matière de raccordement en gaz de ville, dont le taux n’est qu’à 40,60%. Le nombre d’abonnés, qui ont bénéficié de cette énergie de 2010 à 2017, ne dépasse pas 60 000 face à la forte demande, notamment au niveau des zones enclavées. L’opposition de certains propriétaires de terrains dans la conjoncture liée au financement des projets sont entre autres les causes avancées pour justifier les retards enregistrés dans l’achèvement des projets inscrits. En attente de voir la situation débloquée par la justice pour les cas d’opposition, les habitants de ces localités doivent encore passer cet hiver dans le froid.